.
-

Porte Saint-Denis, à Paris. - Monument triomphal élevé en 1673 par la ville de Paris à Louis XIV. La composition est de François Blondel, et présente beaucoup d'imperfections. Il y a une disproportion évidente de la face latérale de ce monument avec la grandeur imposante de son élévation. Il est percé d'un grand arc, et de deux petites portes pratiquées dans des piédestaux accolés aux pieds-droits

Du côté de la ville, au-dessus de ces piédestaux qui ne semblent pas appartenir au sujet principal, s'élèvent des obélisques chargés de trophées d'armes, et qui sont engagés sur la surface des pieds-droits jusqu'à la hauteur de l'entablement de l'édifice; les obélisques étaient alors appropriés plutôt à la décoration des tombeaux qu'à celle des arcs de triomphe. A leur pied, deux figures assises, sculptées sur les dessins de Lebrun, représentent les Provinces-Unies sous la forme d'une femme consternée, et le Rhin sous celle d'un homme vigoureux appuyé sur un gouvernail. Entre l'archivolte et l'entablement, un bas-relief  placé dans une table rentrante qui coupe l'imposte, représente Louis XIV, vêtu à l'antique, commandant le passage du Rhin. 

Du côté du faubourg, un bas-relief représente l'entrée du même prince dans Maestricht. Dans la frise de l'entablement, on lit l'inscription suivante en lettres de bronze doré : Ludovico Magno. Ce qu'on peut admirer sans réserve dans la porte Saint-Denis, ce sont les sculptures, commencées par Girardon, achevées par Michel Anguier. Le monument a 24,05 m de hauteur, 25 m de largeur, 5 m d'épaisseur; l'arcade a 15,35 m sous clef, et 8 m d'ouverture; les petites portes ont 3,30 m sur 1,70 m. Il a été restauré en 1807 par Célérier. (B.).
-

Porte Saint-Denis, à Paris.
La Porte Saint-Denis, à Paris.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.