.
-

Trophée

Dans l'Antiquité, on appelait trophée l'armure d'un ennemi vaincu que l'on dressait sur un tronc d'arbre. L'usage de dresser l'armure de l'ennemi vaincu sur un tronc de chêne, sur le champ de bataille, passa des Grecs aux Romains, qui en outre firent porter des trophées devant le char du triomphateur. Puis on en construisit en pierre, en marbre. 

Les plus fameux sont les trophées de Marius, en souvenir de sa victoire sur les Cimbres. Les ruines romaines de la Turbie, près Monaco, ne sont autres que les restes du trophée érigé parAuguste, en l'an 13, en mémoire de la soumission des tribus liguriennes, et dont le XIIIe siècle fit une tour de défense. 
-

Trophée
Trophée de la Porte
Saint-Denis à Paris.

Le trophée était aussi une décoration fréquente chez les Anciens, et cet usage est passé des Anciens chez les Modernes. Les trophées composés soit d'armes de guerre, soit d'éléments empruntés aux arts, à l'industrie, aux professions, sont un motif de décoration assez fréquemment employé, tant en réalité qu'en peinture. A Paris, la porte Saint-Denis, l'arc de triomphe du Carrousel, la colonne de la Grande-Armée, place Vendôme, etc., sont décorés de trophées.

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.