.
-

Dressoir

Un  dressoir était primitivement un buffet mobile sur lequel on plaçait les plats avant de les présenter sur la table (L'art du meuble). Le dressoir et le coffre étaient avec le lit les meubles indispensables pendant le Moyen âge; on les rencontre à la fois dans les demeures princières et dans les intérieurs des maisons bourgeoises. On serrait dans les tiroirs ou les layettes du dressoir les mets et le linge que l'on étalait ensuite sur les gradins qui le surmontaient, à l'instant du repas. Au XVe siècle, l'ameublement ayant pris une grande importance, les dressoirs devinrent les meubles d'apparat dont les grandes proportions se prêtaient facilement aux sculptures délicates. 

Dans les châteaux, les dressoirs étaient surmontés de gradins plus ou moins élevés suivant le rang social des seigneurs, et sur ces degrés, recouverts de toiles ouvragées, on plaçait la riche vaisselle d'or et d'argent si abondante au XIVe et au XVe siècle. Les musées et les grandes colleclions particulières possèdent un nombre considérable de dressoirs de plus admirable travail. Les plus anciens remontent au commencement du XVe siècle : ce sont les plus simples de décoration. Ceux qui datent du règne de Louis XI offrent des sculptures dont le sujet est le plus souvent emprunté à la salutation angélique.

L'école de sculpture de la Touraine en produisit de beaux spécimens sur lesquels on retrouve parfois les chiffres de Louis XII et d'Anne de Bretagne. Les dressoirs de l'Allemagne ou de la Flandre, moins délicats, sont entaillés dans le bois avec la force surabondante qui caractérise l'art septentrional. Les menuisiers-huchiers de la Bourgogne et de Lyon ont donné toute la mesure de leur talent souple et nerveux dans les dressoirs-buffets.
-

Dressoir du 15e siècle.
Dressoir du XVe siècle (Russie).

Le dressoir, suffisant pour les conditions de la vie ancienne, ne répondait plus aux besoins du confortable luxueux qui se développa au XVIIe siècle. Il fut remplacé par le buffet pouvant donner asile dans ses vastes flancs à un plus grand nombre d'ustensiles. Dans les réceptions et dans les fêtes on disposait encore des dressoirs qui servaient à l'exposition des pièces d'argenterie superposées avec beaucoup d'art, mais ces constructions provisoires portaient elles-mêmes le nom de buffet, et, à partir du XVIIe siècle, le dressoir cesse d'être en usage. (A. De Champeaux).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.