.
-

Cabinet

On donne le nom de cabinet à un meuble du genre des coffres (L'art du meuble). Le cabinet est généralement élevé sur des pieds, qui forment une sorte de table. Comme le buffet, avec lequel il offre certaines analogies d'aspect, le cabinet présente à sa partie supérieure une porte à double vantail; l'intérieur est occupé par une série de tiroirs de différentes grandeurs que ferment des serrures indépendantes, dont quelques-unes à secret. L'intérieur des cabinets est ordinairement orné d'une décoration en relief affectant une disposition architectonique; l'emploi des matières précieuses : marbres rares, agates, lapis, etc., caractérise généralement cette décoration; quelquefois les ébénistes se sont simplement servis de bois diversement colorés; les glaces et les cuivres repoussés entrent aussi dans la décoration de certains cabinets.

On a voulu faire honneur de l'invention des cabinets aux Allemands; il est certain que, à l'époque de la Renaissance, ils excellaient dans la construction des Kunstschränke. Quoi qu'il en soit, en  France, c'est au XVIe siècle, que ce meuble a subi une transformation définitive La huche était un coffre ou bahut où l'on renfermait plus spécialement les objets de valeur; elle servait pour ainsi dire d'enveloppe à un certain nombre de coffrets ou cassettes rectangulaires de diverses grandeurs; beaucoup de huches s'ouvraient de tous côtés, disposition qui permettait de retirer commodément ceux des coffres dont on avait besoin. Plus tard, lorsque la noblesse eut pris des habitudes sédentaires, la huche fut moins transportable et souvent on y ajouta des pieds peu élevés, la tablette supérieure ne s'ouvrit plus comme un couvercle, les côtés devinrent fixes; seul, le devant, divisé en deux vantaux, resta mobile; de véritables tiroirs ou layettes remplacèrent les coffrets. La huche, ainsi transformée, devint le coffre de mariage et en ajoutant à la huche, meuble essentiellement français, un haut piétement, on eut le cabinet. 

Au XVIe siècle, la fantaisie si originale d'Androuet-Ducerceau lui donna les formes les plus élégantes et les plus variées; au siècle suivant, l'intérieur du cabinet reçut la décoration la plus somptueuse; à cette époque, on fit aussi des cabinets revêtus de velours richement brodé; il y eut encore des cabinets de cuir décorés, par les relieurs, de fins ornements au petit fer; en cite aussi des cabinets en bronze, en acier, incrusté de filigranes de cuivre, etc.. Le cabinet disparut au XVIIIe siècle; on le remplaça par le bonheur du jour, puis par le secrétaire, qui jusqu'à nos jours a conservé quelque chose de la disposition intérieure du cabinet. Les Chinois et les Japonais ont fabriqué et fabriquent encore des meubles très voisins des cabinets européens, mais il est difficile de dire si les meubles en question étaient connus dans l'extrême Orient avant que les relations avec l'Europe fussent devenues fréquentes. (C. L.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.