.
-

Secrétaire

Un secrétaire est un meuble qui sert tout â la fois de table à écrire, de commode et de caisse et qui consiste en une sorte d'armoire mesurant généralement 1,60 m de haut, 1 m de large, 0,40 m de profondeur, et se divisant en trois parties : une partie supérieure, formée par un large tiroir et recouverte, autrefois, d'une tablette de marbre; une partie intermédiaire formée par un battant, qui, abattu, sert de table à écrire, et garnie intérieurement de petits tiroirs; une partie inférieure, occupée par trois larges tiroirs disposés comme ceux d'un chiffonnier (L'art du meuble).

Les premiers secrétaires, ou du moins les meubles auxquels, dès la fin du XVIIe siècle, on donnait ce nom, étaient moins complexes : comme les anciennes scribannes, ils consistaient en de simples tables-bureaux, en forme de pupitre et avec plusieurs tiroirs fermant à clef. 

Au XVIIIe siècle, l'ingéniosité et le talent des ébénistes s'exercent à confectionner des secrétaires aux formes aussi diverses que leurs noms et d'une grande richesse
d'ornementation secrétaires-bureaux,dont on trouvè dans l'Inventaire général des meubles de la Couronne de 1760 de merveilleux spécimens; secrétaires à cylindre, d'ordinaire en acajou massif; bonheurs du jour; secrétaires de voyage, se démontant et se renfermant dans un porte-manteau; secrétaires pratiqués dans la muraille, secrétaires à transformations, secrétaires roulants, secrétaires-toilettes, secrétaires-armoires, etc. Ce fut, du reste, presque aussitôt son apparition,
un des meubles les plus répandus, et il eut bientôt sa place marquée dans tous les cabinets et les boudoirs. 

Sous le premier Empire, la forme armoire subsiste seule. Puis le secrétaire cesse d'être un meuble élégant pour n'être plus qu'un meuble d'affaires et c'est alors qu'il prend le caractère complexe signalé au début de cet article. (Champeaux).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.