.
-

Tigrane

Plusieurs rois d'Arménie ont porté le nom de Tigrane. C'est un nom perse. Tigrâna signifie « armé de flèches ». Les historiens arméniens connaissent un roi Dikrân, contemporain d'Azdahak, dans lequel ils voudraient voir le roi mède Astyage; cette personnalité peut avoir une base historique, car Xénophon, dans la Cyropédie, mentionne un Arménien Tigrane comme contemporain de Cyrus. Le Dikran des auteurs arméniens appartenait, selon eux, à la dynastie des Raïk; l'impudence peu commune avec laquelle les Arméniens ont inventé l'histoire de leurs héros ne permet pas d'ajouter la moindre créance à leurs légendes. 

Tigrane II le Grand, né vers 121 et mort en 36 av. J.-C., était d'une branche collatérale des Arsacides parthes; son père l'avait donné comme otage à Arsaces, Mithridate II, mais il fut relâché contre la cession de 70 districts (95 av. J.-C.). Peu après son avènement, Tigrane combattit les Romains comme alliés de son beau-père, Mithridate Eupator, roi du Pont

Profitant des dissensions des princes séleucides, il s'empara en 85 de la Syrie, puis annexa en 76 une partie de l'Asie Mineure. Ainsi renforcé, il se tourna contre les Parthes, leur enleva la Mésopotamie, l'Adratène et l'Atropatène et s'assura dorénavant le titre de roi des rois que portèrent ses successeurs. Mithridate s'étant réfugié chez Tigrane, Clodius lui demanda l'extradition du roi du Pont, qu'il refusa. C'est alors que Lucullus lui déclara la guerre et le défit, le 6 octobre 69, près de la ville de Tigranoserta qu'il avait fondée. 

Une sédition de l'armée romaine arrêta ses progrès. Mais en 66, Pompée vint assiéger Tigrane dans Artaxata. Le roi, qui avait aussi à lutter contre plusieurs de ses fils, traita moyennant la rançon de 6000 talents d'argent, et conserva la Grande-Arménie. La Petite-Arménie fut livrée à Déjotarus, et le fils de Tigrane fut emmené prisonnier. A partir de ce temps, Tigrane jouit d'une tranquillité relative : en 55, il s'associa son fils Artavasdes.

Les autres rois d'Arménie, du nom de Tigrane, furent : Tigrane III, fils d'Artavasdes (20 ans av. J.-C.) : Tigrane IV (de 12 à 6 av. J.-C.), Tigrane V (36), Tigrane VI, assez peu important; Tigrane VII, son neveu, mourut en combattant contre les Parthes; Tigrane VIII, le dernier des Arsacides, se rendit on 412 à Jezdegerd, roi de Perse; ayant partagé son royaume entre ses fils, Tigrane IX et Arsace, il vit l'empire d'Arménie absorbé par les Perses et les Romains. (J. Oppert).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.