.
-

Basile (saint), surnommé le Grand, Père de l'Église grecque, né en 329 à Césarée en Cappadoce, de parents chrétiens, mort en 379, étudia les lettres à Constantinople et à Athènes où il se lia avec Grégoire de Nazianze et avec le prince Julien (alors catholique, et ensuite apostat); professa la rhétorique à Césarée, et y exerça quelque temps avec distinction la profession d'avocat. En 357, il renonça au monde, se retira dans une solitude du Pont, et y fonda, sur les bords de l'Iris, un monastère qui fut le modèle de presque tous ceux qui s'établirent depuis en Orient. En 370, il fut nommé archevêque de Césarée; il s'occupa avec zèle de prêcher sa foi, chercha à rétablir la paix dans l'Église, et combattit plusieurs hérésies. Il résista à l'empereur Valens, qui voulait le forcer à embrasser l'arianisme, mais qui ne put cependant se décider à signer l'arrêt de son exil. 

Saint Basile a laissé des Homélies, des traités de morale et d'ascétisme, des Commentaires sur diverses parties de la Bible, et un grand nombre de Lettres. Partout on y a relevé, avec l'onction du pieux évêque, une éloquence gracieuse et fleurie, unie à une dialectique rigoureuse et à des connaissances profondes : il possédait les lettres profanes aussi bien que la culture religieuse. Le plus estimé de ses ouvrages est l'Hexaméron ou Les six jours de la création. On remarque aussi son traité de la Lecture des auteurs profanes. (Bt.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.