.
-

Valens (Flavius), empereur romain (364-378), né à Cibalis en Pannonie en 328, tué à Andrinople le 9 août 378. Il fut appelé à l'Empire le 28 mars 364 par son frère aîné, Valentinien Ier, qui le chargea de gouverner l'Orient. C'était un bon administrateur, mais sans les qualités militaires de son frère. Son règne fut troublé par des guerres civiles, des dissensions religieuses, des luttes incessantes contre les Barbares. Valens prit parti pour les Ariens, et persécuta les orthodoxes qui l'ont dépeint sous les traits les plus noirs.

L'usurpateur Procope se fit proclamer empereur à Constantinople (365), mais fut pris et décapité l'année suivante. Valens alla combattre les Wisigoths qui avaient soutenu Procope, franchit le Danube (367) et força leur roi Athanaric à demander la paix (369). Il eut ensuite à lutter en Asie contre le roi des Perses Sapor, qui envahissait l'Arménie (369); Valens passa plusieurs années à Antioche, évita une grande guerre et finit par conclure un arrangement (377). Il fut alors rappelé en Europe. 

Refoulés par l'invasion des Huns, les Wisigoths passèrent le Danube et se répandirent dans la province romaine de Mésie où Valens leur assigna des terres (376). Maltraités par les officiers impériaux, les Barbares se révoltèrent sous Fritigern, défirent les lieutenants de l'empereur. Celui-ci revint de Syrie, et sans attendre l'armée auxiliaire de son neveu Gratien, empereur en Occident, livra bataille sous les murs d'Andrinople. A la vue des hordes barbares, les soldats de Valens furent pris de panique. Valens périt dans le combat. La légende catholique raconte que, s'étant caché dans une cabane de paysan, il y fut brûlé par les Wisigoths vainqueurs.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.