.
-

Démiurge. - Nom que porte, dans le système gnostique de Valentin, le créateur du monde opposé au Dieu suprême. Le terme provient sans doute du Timée de Platon, dans lequel l'organisateur suprême du monde à son origine est aussi nommé démiurge. Demiourgos signifie proprement « ouvrier, fabricant ». La notion d'un ou de plusieurs êtres, intermédiaires nécessaires entre la divinité abstraite et le monde matériel, est présente dans de nombreuses cosmogonies, et l'une des plus caractéristiques du gnosticisme; elle provient du dualisme établi entre l'esprit et la matière.

On en voit les premiers germes dans l'orthodoxie juive qui fait intervenir les anges dans la création du monde et même dans la législation du Sinaï.  Le gnostique Carpocrate nomme ainsi sept anges créateurs; Saturnin met à la tête des sept anges sous la puissance desquels le monde existe, le Dieu des Juifs. C'est l'idée du démiurge sans le nom. De plus, on touche de la sorte à une seconde antithèse qui caractérise un grand nombre de systèmes gnostiques, l'opposition entre le judaïsme, religion qualifiée par ces sectes d'inférieure, parfois taxée de matérielle ou mauvaise, et le christianisme purement spirituel. Cela éclate particulièrement dans la spéculation des marcionites; là, entre le Dieu bon et le principe de la matière, intervient le Dieu juste, créateur du monde et législateur, identique avec le Dieu de l'Ancien Testament

Parmi tous les gnostiques, c'est Valentin qui a développé de la manière la plus originale la notion du démiurge; mais on ne saurait sans perte détacher cette idée ou cette figure de l'ensemble de son curieux système. Basilide donnait un rôle du même genre à son Archôn. Dans ce que l'on sait du système des Ophites, le démiurge porte le nom de Valda-bahout, fils du Chaos. Toujours, du reste, le démiurge incarne l'égoïsme, recherche ses propres intérêts et agit pourtant inconsciemment sous le contrôle du Dieu suprême. Outre son rôle cosmogonique, il a donc un caractère moral, comme il arrive constamment dans les spéculations gnostiques; il est sur le rang du groupe humain intermédiaire, des psychiques, entre les spirituels et les matériels.  (F.-H. Krüger).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.