.
-

Cycnos

Cygnos ou Cycnos (personnage, comme les suivants, de la mythologie grecque). - Fils d'Apollon et de Thyrse, fille d'Amphinomos, chasseur remarquable par sa beauté, et habitant la contrée située entre Pleuron et Calydon. Ses nombreux amis l'abandonnèrent à cause de ses moeurs grossières. Phyllos, seul, lui resta fidèle, et Cycnos le chargea d'exécuter trois travaux dangereux : de tuer un lion sans armes de fer, de prendre vivants trois vautours monstrueux, et de conduire de sa main un taureau devant l'autel de Zeus. Phylios exécuta ces travaux; mais il refusa, suivant la volonté d'Héraclès, de céder à Cycnus le taureau qui lui avait été donné en récompense du dernier travail. Son ami, désespéré de ce refus, se précipita dans le lac de Canope, qui depuis ce temps porta son nom. Sa mère Thyrse se donna aussi la mort; l'un et l'autre furent changés en cygnes par Apollon.
Cycnos. - Fils de Poséidon et de Calycé, ou d'Harpalé, en encore de Scamandrodicé. Ayant été exposé sur le rivage de la mer après sa naissance clandestine, il fut trouvé par des pêcheurs, qui, voyant un cygne descendre sur sa tête, l'appelèrent Cycnos. Plus tard, il devint roi de Colone en Troade, et épousa Proclée, fille de Laomédon, qu'il rendit mère de Ténès et d'Hémithée. Suivant Dictys, ses enfants s'appelaient Cobis, Cotianos et Glaucé. 

Après la mort de Proclée, il se maria avec Philonomé, fille de Craugasos, qui, éprise de son beau-fils, et n'étant pas payée de retour, le calomnia auprès de son père. Cycnos l'enferma avec sa soeur Hémithée dans un coffre, et les jeta dans la mer. Plus tard, ayant découvert la vérité, il tua Philonomé, et se rendit chez son fils, qui, parvenu avec son coffre sur la côte de Ténédos, en était devenu roi. Suivant une autre tradition, Ténés ne laissa pas débarquer son père, mais il coupa le câble de son vaisseau. 

L'un et l'autre prirent part à la guerre de Troie contre les Grecs, et périrent des mains d'Achille. Cycnos, que les dieux avaient rendu invulnérable aux armes de fer, fut étranglé par Achille avec la lanière qui retenait son casque, ou tué d'une pierre que le héros lui lança entre les épaules ou à la tête. Selon Ovide, lorsque Achille voulut dépouiller le cadavre de son armure, le corps de Cycnos se changea en cygne. 

Cycnos. - Fils d'Arès et de Pélopie; brigand qui arrêtait tous les voyageurs qui se rendaient à Delphes, et leur enlevait les offrandes destinées au temple d'Apollon. Il fut tué par Héraclès dans un combat singulier. 
Cycnos. - Fils d'Arès et de Pyrène, souvent confondu avec le précédent. Il fut tué par Héraclès et changé en cygne après sa mort. 
Cycnos. - Fils de Sthénélus, roi des Liguriens, ami et parent de Phaéthon, et père de Cinyre et de Cupavo. Ayant appris la mort de son ami, il abandonna ses États pour aller pleurer sur les bords de l'Éridan. Parvenu à la vieillesse, Apollon changea en plumes ses cheveux blancs, et le métamorphosa en cygne, avant de la placer parmi les astres (la constellation du Cygne).

Ses fils portaient des plumes de cygne à leurs casques, en souvenir de leur père.

Cycnos. - Fils d'Ocitus et d'Aurophité; prit part à la guerre de Troie.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.