.
-

Ailes - Par allégorie, le temps a des ailes; il en est de même des Heures et de la Renommée. Dans les arts les ailes sont un symbole de la légèreté et de la promptitude du mouvement. (B.).


Sur les plus anciens monuments de la Grèce, on a donné des ailes à Zeus, Artémis, Apollon et autres divinités que les artistes ultérieurs ont privées de cet attribut; Hélène elle-même est figurée avec des ailes sur un scarabée du cabinet de Vienne. Les ailes ont été particulièrement réservées à Iris, à Eros, au Sommeil et aux Vents; on les place d'ordinaire aux épaules. Les ailes du pétase et des talonnières d'Hermès sont amovibles à volonté; les Furies et la Mort sont représentées indifféremment avec ou sans ailes. Dans les pompes religieuses, triomphales et scéniques : les Victoires avaient leurs ailes attachées avec des rubans croisés sur la poitrine. Les poètes et les artistes ont encore attribué des ailes à Pégase, aux chevaux de Pélops, aux chars de Triptolème et de Déméter.

Sur plusieurs monuments Psyché a des ailes de papillon (Psukè, en grec signifie âme et papillon.). Le prophète Isaïe donne 6 ailes à chacun des deux Séraphins placés au-dessus du trône de Dieu. Des chérubins ailés défendaient le propitiatoire dans le tabernacle des Hébreux. Satan est figuré quelquefois avec des ailes. Dans l'art chrétien, les ailes sont un attribut des anges et des archanges. Les artistes modernes donnent des ailes de chauve-souris à la Mort, ainsi qu'au sablier qu'elle tient.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.