.
-

État des États-Unis
Hawaii

20 00 N, 156 00 W
Les Iles Hawaii (Hawaï), anc. Iles Sandwich, sont un archipel du Nord de l'Océanie dépendant politiquement des Etats-Unis, dont elles constituent un Etat.

D'une superficie de 16.946 km² (plus 11 672 km² d'eau), et peuplĂ© de 1,2 millions d'habitants (2010), l'archipel de Hawaii comprend huit Ă®les principales, alignĂ©es du Sud-Est au Nord-Ouest, et quatre Ă®lots rocheux inhabitĂ©s : 

Hawaii, qui comprend les deux tiers de la superficie totale, Kahoolawe (Kahulaui), Maui (entre lesquelles est l'îlot de Molokini), Lanaï, Molokaï, Oahu, Kauaï et Nihau (Niihau); au Nord de celle-ci, l'îlot Lehua, au Sud-Ouest, l'îlot Kaula; au Nord de Kauaï est l'îlot de Nihoa, riche en guano.
Toutes ces îles sont volcaniques et montagneuses; les roches dominantes sont le basalte, l'augitandésite et les tufs qui en dérivent. La lave est tantôt opaque, tantôt poreuse, souvent vitreuse, analogue à l'obsidienne. Les calcaires coralliens formés autour des masses volcaniques émergent parfois au-dessus de la mer. Des quarante volcans reconnus dans l'archipel, deux seulement sont encore en activité.
-
Hawaii : Ohau depuis le ciel.
L'île d'Oahu vue du ciel (depuis l'espace et, à droite, d'un avion). Ci-dessous : zoom sur Honolulu.
Oahu est la plus peuplĂ©e des Ă®les hawaĂŻennes. Le long de sa cĂ´te mĂ©ridionale s'Ă©tend la capitale d'HawaĂŻ, Honolulu. On voit l'aĂ©roport au centre de l'image. La ville est Ă  droite. On distingue les plages de Waikiki, destination de foules de touristes et longĂ©es de dizaines d'hĂ´tels de grande hauteur. Surplombant Waikiki (forme circulaire en bas Ă  gauche) est Diamond Head, un cratère volcanique formĂ© il ya 200.000 ans (Ă©teint depuis environ 150.000 ans). A l'Ouest d'Honolulu (gauche de l'images) se trouve la baie de Pearl Harbor (1941), qui abrite la base aĂ©ronavale de l'US Navy, rendue cĂ©lèbre par le raid aĂ©rien japonais qui a prĂ©cipitĂ© les Etat-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Les nuages, dans le coin supĂ©rieur droit de cette image, sont une caractĂ©ristique quasi permanente d'Oahu. Les alizĂ©s soufflent du Nord-Est sont arrĂŞtĂ©s par la haute chaĂ®ne de montagnes (960 m) oĂą ils donnent lieu Ă  d'importantes prĂ©cipitations. En consĂ©quence, le cĂ´tĂ© au vent d'Oahu est gĂ©nĂ©ralement nuageuse, et le cĂ´tĂ© sous le vent est relativement clair et sec.  (Photo : Nasa).

Au point de vue Ă©conomique, l'archipel, dont 5%, seulement est cultivable, est essentiellement une plantation de sucre. Les champs de canne reprĂ©sentent les 6/7e de la valeur totale du sol. On trouve Ă©galement des plantations de cafĂ©, bananiers, etc. 

GĂ©ographie.
L'île Hawaii, longue de 150 kilomètres, large de 120, vaste de 11.356 km², forme un massif triangulaire terminé au Nord par le cap Opolu, au Sud par le cap Kaulae, à l'Est par le cap Kumukahi; sur les côtes, les coraux sont rares; on y trouve quatre bons ports : Hilo, au Nord-Est, le meilleur mouillage de l'archipel, puis à l'Ouest Kawaïhae, Kailna, Kealakeakua, où périt Cook
-

Hawaii : Hanauma Bay, sur l'île d'Ohau.
Hanauma Bay, sur l'île d'Oahu. Source : The World Factbook.

La bande littorale, très Ă©troite, est bordĂ©e d'un plateau volcanique parcouru par treize coulĂ©es de laves, dont les plus vastes ont plus de 45 km de long. Ce plateau est dominĂ© par cinq montagnes : au Nord, le Kohala (1678 m), volcan le plus anciennement endormi; le Mauna Kea (4210 m), cime neigeuse d'un volcan Ă©teint; Ă  l'Ouest, le Hualalai (2521 m), Ă©teint depuis 1801; au Sud, le Mauna Loa (4170 m) avec un cratère de 6 km de diamètre d'oĂą s'Ă©panchent Ă©pisodiquement jusqu'Ă  la mer de longues coulĂ©es de lave; en contre-bas de celui-ci, au Sud-Est, le Kilauea (1235 m), extrĂŞmement actif, dont le cratère, creusĂ© Ă  300 m dans le plateau et large de 4 km, renferme un lac de lave en fusion, qui est une des merveilles du monde. Le Sud de l'Ă®le est très fertile et arrosĂ© de ruisseaux dĂ©valant en cascades du plateau intĂ©rieur; celui-ci et la cĂ´te occidentale sont stĂ©riles. 

L'île Kahulaui (143 km²) est déserte. L'île Maui (1268 km²) renferme le mont Haleakala (3058 m). Lanaï (301 km², alt. 914 m) et Molokai (491 km², mont Olokui, 1066 m.) sont sans grande importance. Oahu est l'île la plus riche et la plus peuplée, quoique vaste seulement de 1680 km², le mont Kaala y mesure 1230 m, la côte Sud est échancrée par la baie d'Honolulu et la baie ou lagune des Perles (Pearl Harbour) en avant desquelles est une barrière de récifs. Kauaï (1418 km²) renferme le mont Waialeale (1830 m), et Niihau (289 km²) ne dépasse pas l'altitude de 224 m, altitude minime, si l'on ne devait rappeler que les îles Hawaii surgissent d'une région de l'océan Pacifique où la profondeur dépasse 6000 m.
-

Carte de Hawaii.
Carte des îles Hawaii. (Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Le climat.
Le climat est doux et l'altitude permet d'en varier aisément les conditions. Le vent dominant de mars à novembre est l'alizé du Nord-Est puis vient en hiver le vent du Sud. L'alizé amène la pluie, surtout aux versants orientaux qu'il atteint d'abord. La chute d'eau annuelle est de 1130 mm près de Honolulu, de 2180 à Waioli. La température annuelle moyenne est à Honolulu de + 24,1 °C, celle de janvier, mois le plus froid, de +21,8 °C; celle d'août, mois le plus chaud, de 26, 2 °C.
-

Hawaii : Maui.
L'île de Maui.

La flore et la faune.
Sauf la grande rĂ©gion lavique d'HawaĂŻ, la majeure partie des Ă®les est revĂŞtue de la vĂ©gĂ©tation luxuriante des pays tropicaux. A 300 m au-dessus du niveau de la mer commencent les forĂŞts, constituĂ©es principalement par l'Acacia Koa; le Santal (S. album), jadis abondant, est devenu rare; ces grands arbres Ă©mergent de fourrĂ©s de buissons Ă  feuilles, persistantes; le palmier Pritchardia, le Freycinetia, le Dracaena y sont accompagnĂ©s de nombreuses espèces de LobĂ©liacĂ©es, ViolacĂ©es, CaryophyllĂ©es, ComposĂ©es, GĂ©raniacĂ©es. Les pentes supĂ©rieures sont revĂŞtues de gazon et de fourrĂ©s de Manati (Edwoarsia grandiflora), lĂ©gumineuse qui atteint 10 m de haut, et de diverses ComposĂ©es (Argyroxiphium Raillardia), etc. 

La faune est celle dela sous-région polynésienne de la région australe, mais on y trouve des représentants de la faune américaine, sans pouvoir préciser toujours depuis combien de temps. Pas de rongeurs autochthones, sauf une chauve-souris américaine; pas de perroquets, des espèces caractéristiques de Méliphagidés et de Nectarinidés; pas d'autre reptile que le Gecko; pas d'Amphibiens. Les Mollusques terrestres sont représentés exclusivement par les Achatinellides, groupe d'Helix spécial aux îles Hawaii et qui y pullule.
-

Hawaii : Végétation de la foręt de Hakalau.
Végétation de la forêt de Hakalau, près de Hilo (Hawaii). Photo : Jim Clark.

Histoire.
L'archipel hawaïen fut découvert en 1527 par des Espagnols que les indigènes massacrèrent, exploré en 1535 par Juan Gaetano, en 1567 par Mendaña, qui en précisa la position. Cook s'y rendit en 1778 et lui donna le nom de son protecteur, le comte Sandwich; il fut tué en 1779 à Hawaii. La Pérouse et Vancouver vinrent ensuite. A ce moment, l'archipel était divisé en trois Etats : Hawaï, Oahu comprenant les îles intermédiaires, puis Kauaï avec Niihau. Après des guerres sanglantes où périt une partie de la population, le prince de Hawaï, Kamehameha Ier, dit le Grand (1789-1819), réunit toutes les îles sous son autorité. Avec les conseils des Américains Davis et Young, il organisa son royaume. Son fils Kamehameha Il (1819-1824) y introduisit le christianisme; Kamehameha III donna à ses sujets une constitution; l'arrivée de missionnaires catholiques (1837), opposés aux missionnaires protestants, entraîna des conflits fort gênants pour le souverain; l'Angleterre, la France, la Belgique et les Etats-Unis reconnurent son indépendance (1843). Mais en 1872 s'éteignit avec Kamehameha V la descendance directe du fondateur; on appela au trône d'autres de ses parents, Lunalilo (1872-1874), puis David Kalakaua (1874-1891) et la soeur de celui-ci, Liluikalani (1891-1893).

Mais les AmĂ©ricains avaient pris la direction des affaires, endettĂ© le royaume, acquis les meilleures terres, et lorsqu'on voulut restreindre leur influence, ils renversèrent la reine et demandèrent l'annexion aux Etats-Unis. Le prĂ©sident Harrison l'admettait, mais son successeur dĂ©mocrate Cleveland la refusa, et l'on s'en tint Ă  une rĂ©publique hawaĂŻenne proclamĂ©e le 17 janvier 1893 et confirmĂ©e le 4 janvier 1894. Elle dura peu, car le succès du parti rĂ©publicain aux Ă©lections de 1896 fit Ă©vanouir ce fantĂ´me, et l'annĂ©e suivante les Ă®les Hawaii furent annexĂ©es aux Etats-Unis après une entente avec le Japon. Les formalitĂ©s dĂ©finitives furent consommĂ©es le 12 aoĂ»t 1898. A partir de cette date l'archipel forma la colonie de Hawaii dĂ©pendant des Etats-Unis de l'AmĂ©rique du Nord, gouvernĂ©e par un prĂ©sident, un SĂ©nat et une Chambre Ă©lectifs, une cour suprĂŞme, et fut d'une manière gĂ©nĂ©rale, organisĂ©e sur le type des « territoires » amĂ©ricains continentaux. 

Cette solution avait été amenée par des causes économiques, tenant à l'industrie sucrière; depuis le traité de commerce de 1876 l'archipel n'était qu'une annexe économique des Etats-Unis. Il avait obtenu pour ses sucres l'entrée en franchise. Ce régime avait été accordé et maintenu parce que les plantations de sucre appartenaient à des Américains qui s'étaient entendus avec le grand syndicat (trust) des raffineurs. L'annexion était le moyen de rendre définitif cet avantage, et le trust n'eut pas grand-peine à l'effectuer. Depuis le 1er décembre 1884, la monnaie d'or américaine avait seule cours dans les îles pour les paiements de plus de 10 dollars; les poids et mesures étaient ceux des Etats-Unis; les neuf dixièmes des exportations passaient par les Etats-Unis (San Francisco), ce qui se comprend, puisque le sucre entrait pour 94 %, dans ces exportations. L'annexion de 1897 ne fit que ratifier officiellement une situation de fait qui existait depuis vingt ans.

L'histoire de Hawaii, au XXe siècle, est marquĂ©e par l'attaque japonaise de la base navale amĂ©ricaine de Pearl Harbour, le 7 dĂ©cembre 1941, qui va provoquer l'entrĂ©e des Etats-Unis dans la Seconde Guerre mondiale,  puis l'Ă©volution du statut juridique de l'archipel, qui, le 21 aoĂ»t 1959, devient le 50e Etat des Etats-Unis. (A.-M. B.).
--

Hawaii : paysage volcanique de Maui.
Des cendres volcaniques multicolores composent le paysage du cratère du Haleakala
(la maison du Soleil), sur l'Ă®le de Maui (Hawaii). Source : The World Factbook. 
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Etats-Unis]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.