.
-

Grande Boukharie, autrement dite Khanat de Boukhara, l'ancienne Sogdiane. Jusqu'à son absorption par l'empire russe, ce fut un État de l'Asie centrale, le plus riche le plus peuplé, le plus puissant du Turkestan indépendant, entre la steppe des Kirghiz au Nord, les khanats de Khokhan et d'Hissar à l'Est, de Khiva à l'Ouest, de Balkh au Sud. Capitales : d'abord Samarcande, puis Bikend; et enfin Boukhara. L'espace qui correspond à la Boukharie est sur le grand plateau central de l'Asie et est traversée par plusieurs chaînes de montagnes; il est arrosée, par l'Amou et le Zer-Afchan. Climat tempéré, fort chaud l'été. Sol varié : grains en abondance, surtout du millet, raisins fruits, chanvre, safran, tabac, etc.; excellents chevaux. La religion majoritaire est l'Islam.

Ce pays fit successivement partie de l'empire perse, de celui d'Alexandre et de celui de la Bactriane; fut conquis par les Turcs au VIe siècle, par les Chinois au VIIe siècle, par les Arabes en 705, fut dès lors régi par des princes vassaux des califes, tomba ensuite aux mains des Samanides (IXe s.), des Turcs Hoéides (1000), des Seldjoukides (1037), de Mohammed, sultan de Kharezm (1207), des Mongols (1219), de Tamerlan (1383), passa sous la domination des Ouzbeks en 1605, des Astrakanides (descendants de Batou-Khan) en 1600, et d'une nouvelle dynastie d'ouzbeks en 1786.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.