.
-

Astrakhan. - Ville du Sud de la Russie. Astrakhan s'élève sur la rive gauche de la Volga, sur les îles formées par le delta de ce fleuve auprès de son embouchure dans la mer Caspienne. Elle est située à 120 m au-dessous da niveau de la mer Noire, par 46° N. Si les eaux de la mer Noire pénétraient dans la mer Caspienne, Astrakhan serait infailliblement inondée. 

On suppose qu'Astrakhan a été construite sur l'emplacement d'une ville élevée an début du Moyen âge par les Khazars (Les Turkmènes), Itil ou Atel. Au XIVe siècle, après la dissolution de la Grande Horde (Le Kirghiz), elle devint la résidence d'un khan tatare. Elle fut détruite en 1395, par Tamerlan. Ravagée tour à tour par les Tatares de Crimée et les Nogaïs, elle fut conquise, en 1554, par le prince russe Ivan le Terrible, qui prit le titre de tsar d'Astrakhan. A diverses reprises, les Tatares essayèrent de reprendre tour indépendance; le Cosaque Stenka Razine entraîna Astrakhan dans sa révolte (1665-1671). Lorsque la Russie fut, pour la première fois, divisée en gouvernements, elle fut comprise dans celui de Kazan; depuis 1719, elle sera ensuite le chef-lieu d'un gouvernement particulier. 

Sa population est actuellement (2006) de 510 000 habitants. Sur ce nombre, les Russes orthodoxes constituent la majorité. On compte d'importantes minorités de Musulmans et d'Arméniens, quelques centaines de Juifs, d'Allemands, etc. La ville ne possède pas moins de 30 églises orthodoxes, dont la plus considérable est la cathédrale de l'Assomption, colossal édifice du XVIIe siècle; les musulmans ont au moins 7 mosquées. L'ensemble de la ville, avec ses maisons basses, ses toits en terrasses, les colonies asiatiques qui l'habitent, a un caractère oriental très prononcé. 

On considère volontiers Astrakhan comme un port de la mer Caspienne; en réalité, elle en est éloignée d'environ 100 kilomètres, et ne communique avec elle que par des canaux qui sont fréquemment ensablés. Elle a eu autrefois un rôle commercial considérable, et a été port de guerre jusqu'en 1870. Elle était encore à la fin de l'empire des tsars, le siège de la Société Caucase et Mercure qui avait, en quelque sorte, le monopole du trafic sur la mer Caspienne. Mais son importance a beaucoup déchu depuis que les commerçants préfèrent les routes de terre par Orenbourg et Tiflis à la voie maritime. Aujourd'hui, les marchandises transportées sur la mer Caspienne sont débarquées sur un port flottant situé à 160 km de la ville et transbordées sur des navire de plus petit tirant d'eau qui remontent la Volga jusqu'à la région de Nijni-Novgorod (Gorki). Astrakhan exporte des céréales, da bois, du fer, des produits manufacturiers; elle importe du poisson, du sel, de la soie et des fruits. Les principales industries locales restent la pêche et l'horticulture. (L. Léger).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.