.
-

Les représentations d'Apollon

Apollon. - Les représentations antiques d'Apollon sont nombreuses et variées. Primitivement on en fit des images grossières en bois : telles étaient la statue qu'Erysichton consacra dans l'île de Délos, et celle que des archers crétois, selon Pindare (Pyth., V, 40), offrirent sur le Parnasse. Par les progrès de l'art et l'idéalisation du type, Apollon devint le modèle de la beauté juvénile. 
-
Appolon Musagète.
Apollon Musagète.
Musée du Vatican, Rome.

L'Apollon Musagète, chef des Muses, est vêtu d'une orthostadias ou longue tunique. L'Apollon Citharède, dieu de l'harmonie, avait été sculpté par Timarchidès et Léocharès; il tient une lyre ou grande phorminx, et est ordinairement couronné de laurier; celui qu'on voit à la galerie de Munich a la chevelure disposée en corymbe, c.-à-d. attachée par derrière et relevée au moyen d'un noeud. II y en a un autre à Rome, qu'on a longtemps pris pour un Néron.

L'Apollon Lycien, tel qu'on le voit au musée du Louvre, est dans l'attitude du repos, le bras appuyé sur la tête. L'Apollon Sauroctone, c.-à-d. tueur de lézard, est celui que Praxitèle avait représenté, et dont les musées de l'Europe ont de nombreuses copies. L'Apollon Delphien, assis sur un trépied, présente divers symboles, un corbeau, un serpent, un rameau d'olivier, etc.; c'est ainsi qu'on l'a figuré sur les médailles de Patara en Lycie.

L'Apollon Hélios, identifié avec le Soleil, a le front ceint d'un diadème circulaire, et parfois d'une couronne de roses; tel est celui du musée Chiaramonti : sur les médailles de Thyatire en Lydie, il a la tête radiée, et tient une bipenne. II existe des statues dites Apollines où la beauté du dieu est moins idéale; on lui a donné une figure gracieuse, mais efféminée : le musée de Florence possède une de ces statues. 

Son image la plus parfaite est l'Apollon du Vatican ou du Belvédère, attribué à Calamis, à Phyliscus ou à Praxitèle : il fut découvert à la fin du XVe siècle dans les ruines d'Antium, et acheté par le cardinal de La Bovère, qui devint pape sous le nom de Jules II. Le bras droit et la main gauche manquaient; un élève de Michel-Ange, Giov.-Angelo Montorsoli, restaura la statue. Le dieu a la figure ovale, les joues imberbes, le front haut et voûté autour des sourcils, la chevelure longue, épaisse et flottant librement; sa poitrine est développée, ses hanches étroites; une chlamyde, nouée sur l'épaule, lui retombe derrière le dos; il est représenté au moment où il vient de triompher de Python et de décocher une flèche (Feuerbach, Der Vaticanische Apollo, Nuremberg, 1833, in-8°).

Apollon du Belvédère.
L'Apollon du Belvédère.

Sur les médailles d'Auréliopolis en Lydie, Apollon est accompagné d'un griffon, ou traîné sur un char par des griffons; sur celles d'Alexandrie de Troade, il est porté par l'un de ces êtres fabuleux. Les monnaies de Chalcédoine et de Bithynie ont remplacé le griffon par le cygne. Le sculpteur Bathyclès avait représenté Apollon perçant Tityus de ses flèches, sur le trône consacré au dieu dans la ville d'Amyclée. Le combat d'Apollon contre Python et beaucoup d'autres actes de son mythe sont figurés sur des bas-reliefs et des vases peints. Quelques peintures céramiques donnent une barbe à Apollon.

-
Il a existé dans l'Antiquité plusieurs statues colossales d'Apollon. Celle qui était à Amycles, ouvrage de Bathyclès, avait une forme étrange, que cachaient les plis d'une tunique renouvelée tous les ans : c'était une colonne de bronze, à laquelle on avait ajouté une tête casquée, des mains, dont l'une tenait un arc et l'autre une lance, et les extrémités des pieds. Phidias fit pour l'Acropole d'Athènes un Apollon colossal en bronze. Il y en avait un à Tarente, haut de 18 m environ, ouvrage de Lysippe. L'Apollon Capitolin, que Lucullus apporta d'Apollonie (Pont) à Rome, avait 13,86 m de hauteur, et avait coûté 500 talents (2 750 000 F.). Le fameux colosse de Rhodes était aussi un Apollon. Enfin, devant le temple d'Apollon Palatin, à Rome, il y eut une statue de ce dieu, haute de 14,8 m. (B.).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.