.
-

Bithynie. - Partie Nord-Ouest de l'Anatolie, ancienne contrée de l'Asie Mineure (Turquie d'Asie), bornée au Nord par le Pont-Euxin (Mer Noire), au Sud par la Galatie et la Phrygie, à l'Ouest par la Propontide, à l'Est par la Paphlagonie. La Bithynie avait pour villes principales Pruse, Nicée, Nicomédie, Héraclée Chalcédoine. On suppose que la Bithynie fut peuplée très anciennement par des Thraces elle était habitée par les Bebryces, les Thyni, les Mariandyni, les Mygdones, les Caucones. 

Soumise par Crésus, puis par Cyrus, elle formait, lors de l'invasion d'Alexandre, un petit royaume indépendant de la Perse, dont le roi était Zypétès (328). Ce dernier reconnut la suprématie macédonienne. Après sa mort (281), Nicomède I secoua le joug, et la Bithynie redevint libre. Mais, au cours du siècle suivant (vers l'an 183), elle subit l'influence romaine. Elle eut pour rois, après Nicomède, Zélas (250), Prusias I (237), Prusias II (192), qui livra Hannibal aux Romains, Ncomède Il (148); Nicomède III (90). Ce dernier mourut 75 av. J.-C. léguant son royaume aux Romains. 

Au IIIe siècle de l'empire, la Bithynie fut une province du diocèse de Pont. Au Ve siècle, on en fit deux provinces, qui étaient séparées par le Sangarius : la Bithynie propre, à l'Ouest (Bithynie occidentale), et l'Honorie, à l'Est (Bithynie orientale). Au XIe siècle, les Seldjoukides s'emparèrent de cette contrée; les Grecs la reprirent au cours du siècle suivant et établirent le siège de leur empire à Nicée, après avoir été chassés de Constantinople par les Francs; mais en 1298 les Ottomans l'envahirent de nouveau : ils firent de Brousse (Prusa, Bursa) la capitale de leur empire de 1325 à 1453.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.