.
-

(2003 VB12) Sedna

Naine de glace (Planète naine)


Source : M. Brown, C. Trujillo et D. Rabinowitz, ApJL, 16/03/04.
D'abord étiqueté 2003 VB12, Sedna, surnommée ainsi en référence à la déesse inuit des profondeurs marines a été identifiée à la périphérie du Système solaire, dans la constellation de la Baleine, par Michael Brown (Caltech), Chadwick Trujillo (Gemini Observatory)  et David Rabinowitz (Yale university) sur un cliché obtenu au mont Palomar le 14 novembre 2003.

Presque aussi rouge que Mars, possédant un albédo très élevé  ce qui lui confère malgré sa distance extrême une magnitude 21) Sedna est une planète naine dont les dimensions estimées (peut-être de l'ordre de 1700 km de diamètre) le rangent dans la  catégorie des naines de glaces, en compagnie de Ixion, Quaoar, 2004 DW, et Pluton, Eris, etc.

Grâce à six clichés déjà obtenus depuis le 26 septembre 2001 et qui montraient déjà l'objet sans qu'on l'ai remarqué, il a été possible de reconstituer ses caractéristiques orbitales. Sedna se déplace sur une orbite hautement elliptique qui la fait évoluer entre 75 et 985 unités astronomiques, et qu'elle en environ 10 000 ans. Cela  place tout entier ce corps à l'intérieur de la ceinture de Edgeworth-Kuiper, et en fait, au moment de sa découverte l'objet connu du Système solaire le plus éloigné du Soleil.

Les théories de la formation du Système solaire ne prévoient pas qu'il puisse se former des objets de la taille de Sedna à pareille distance. Ils ne sont pas davantage en mesure d'expliquer comment  l'objet, si on le suppose né beaucoup plus près du Soleil, aurait pu se placer sur une telle orbite, même avec l'aide de perturbations par des objets déjà connus, tels que Neptune, par exemple.

Il convient dès lors d'invoquer plutôt des causes externes : objet massif encore à découvrir à la périphérie du Système solaire, ou plus certainement passage à proximité du Système solaire d'une autre étoile. Les découvreurs de Sedna pensent que si le Soleil s'est formé au sein d'un amas stellaire, les conditions devaient alors être favorables à de tels passages rapprochés, et partant à un "remodelage" des orbites des corps circulant en périphérie. C'est aussi la conclusion d'Alessandro Morbidelli (Observatoire de la Côte d’Azur) et Harold Levison (Southwest Research Institute), qui, après avoir analysé les diverses théories disponibles, évoque le passage, à quelques centaines d'unités astronomiques du Soleil d'une étoile à l'époque très reculée, avant que la ceinture de Edgeworth-Kuiper et le nuage de Oort n'aient acquis leurs structure définitive. L'orbite d'un autre objet circulant à la périphérie du Système solaire, 2000 CR105 (entre 45  et  415 UA du Soleil), pourrait selon ces mêmes checheurs avoir la même originee. De futures découvertes d'objets analogues à Sedna permettront peut-être de décider.

Sedna recèle un autre mystère : sa rotation très lente (période comprise entre 20 et 50 jours) suggérait à ses découvreurs la présence d'une lune autour d'elle. Mais une photographie obtenue, avec le télescope spatial Hubble, quelques semaines plus tard, n'a pas pu révéler la présence d'aucun satellite

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.