.
-

Psammétique

Psammétique ou Psamétik  Ier. - Roi d'Égypte entre 664 et 610 av. J.-C. Fils du prince de Saïs Neko I, vassal des Assyriens, il fut fait gouverneur d'Athribis, puis prince de Saïs et de Memphis par Assurbanipal. Avec l'aide des mercenaires grecs, ioniens et cariens et du roi de Lydie, Gygès, il réussit à s'affranchir des Assyriens et à réduire en vassalité les autres chefs du Delta, conquit ainsi la souveraineté de l'Égypte du Nord par la bataille de Momemphis et ensuite celle de la Thébaïde en épousant la fille de la régente Amnéritis. Il fonda la XXVIe dynastie (Basse Epoque), et en restaurant les monuments de l'Égypte détruits par les Assyriens, en rétablissant les routes et les canaux, en favorisant le développement d'un art nouveau, il inaugura une époque nouvelle. Il se fortifia contre les Libyens et les Nubien et enfin mit en contact la civilisation égyptienne avec la civilisation grecque. Les mercenaires grecs qu'il avait installés à Péluse furent son principal appui : mais les privilèges qu'il leur octroya exaspérèrent la caste militaire qui, dit-on, émigra en Nubie, au nombre de 240 000 hommes.
Psammétique II, le Psammus des Grecs. Roi d'Égypte entre 595 et 589 av. J.-C. Fils de Néchao II, était encore enfant lorsqu'il monta sur le trône, et il mourut avant d'avoir atteint sa majorité. On n'a à signaler dans ce règne si court qu'une expédition en Éthiopie.
Psammétique III, le Psamménite d'Hérodote. Roi d'Égypte entre 526 et 525 av. J.-C. Dernier souverain de la XXVIe dynastie, était fils d'Amasis. Son règne fut encore plus court que  celui du précédent court. Ayant été battu par Cambyse à Péluse, il se réfugia à Memphis et s'y enferma. Après un siège de quelques jours, il se rendit à son vainqueur et abandonna aux Perses la souveraineté de l'Égypte. Il fut d'abord bien traité, mais, ayant favorisé une révolte des Égyptiens, il fut condamné à boire du sang de taureau. (Paul Pierret).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.