.
-

Amnéritis

Amnéritis est une princesse nubienne, vice-reine d'Égypte à l'époque de la XXVe dynastie (Epoque, saïte, Basse époque). A

près la chute des Ramessides (Nouvel Empire), les grands-prêtres d'Amon thébain, dont le pouvoir sacerdotal avait été en augmentant chaque jour, se remirent de force à s'emparer du trône et fondèrent la XXIe dynastie, laquelle règne à Thèbes. Leur souveraineté ne s'étendit guère que sur la Haute-Égypte. Dans le Delta, des rois nombreux gouvernèrent indépendants. Bientôt ceux-ci se liguèrent, chassèrent les rois-prétres de Thèbes, les refoulèrent en Nubie, et fondèrent à Busbatis la XXIle dynastie. Les rois-prêtres se fortifièrent dans leur lieu d'exil, y créèrent un grand royaume constitué sur le modèle du royaume d'Égypte, et transformèrent Napata, capitale de la Nubie, au point d'en faire une rivale de Thèbes, dont elle adorait le dieu principal, Amon.

Pendant que les rois éthiopiens, descendants des anciens prêtres d'Amon, augmentaient la force et la richesse de leur royaume, les rois égyptiens du Delta se divisaient de nouveau et luttaient perpétuellement les uns contres les autres. L'un d'eux, Tafnekht, finit par remporter de sérieux avantages et fut un instant maître d'une grande partie de la basse Égypte. Ses adversaires, oubliant les rancunes anciennes, appelèrent à leur aide les Nubiens, qui accoururent, heureux de l'occasion qui s'offrait à eux de reconquérir le royaume dont ils avaient été chassés. Tafnekht fut vaincu, et les divers rois du Delta rétablis dans leurs provinces. L'un d'eux, Bocchoris, seul roi de la XXIVe dynastie, fut pendant quelques années maître absolu d'une grande partie de l'Égypte. Ses compétiteurs demandèrent encore secours aux Nubiens et Bocchoris, vaincu, fut mis à mort. Cette fois, les Nubiens restèrent en Égypte, s'y établirent militairement, et fondèrent la XXVe dynastie. 

Le premier roi nubien d'Égypte, Shabak (Sabacon), ne descendait plus directement des prêtres d'Amon. Son père, Kashta, était un Nubien, et Shabak ne légitima sa royauté qu'en épousant la petite-fille d'un des anciens rois-prêtres. Sa soeur Amnéritis, également fille de Kashta, fut par lui nommée vice-reine de l'Égypte. Elle imita son frère et légitima sa souveraineté en épousant Piankhi, qui descendait des prêtres de Thèbes. Amnéritis, remarquable par sa beauté, vécut à Thèbes et, aidée de son frère, contribua beaucoup à orner la ville; elle agrandit considérablement le temple d'Amon à Karnak et fit des embellissements au temple funéraire de Médinet-Habou. De son mariage avec Piankhi, elle eut trois enfants dont une fille, Shap-en-apt, fut plus tard épousée par Psammétik Ier, premier roi de la XXVIe dynastie, lequel se rat tacha ainsi aux anciens pharaons d'Égypte. La vice royauté d'Amnéritis ne dura guère plus de quelques années; elle fut dépossédée, soit par son neveu Shabatoka, fils de Shabak, soit plutôt par son gendre Psammétik. Le musée du Louvre renferme le moulage d'une gracieuse et élégante statue d'Amnéritis, trouvée à Thèbes; l'original est au Caire. (Victor Loret).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.