.
-

Assurbanipal

Assurbanipal, plus juste Assur-ban-abal (ou Assurbanabal), est un roi d'Assyrie (667-626), était le fils d'Assarhaddon, et fut institué roi de Ninive à l'abdication du père. Les annales sont complètes jusque vers 640 ensuite on perd la trace de l'histoire. 
-
Après son avènement, le premier soin d'Assurbanipal fut de remettre l'Egypte et l'Ethiopie sous le joug assyrien. Le roi conquit l'Egypte, prit et détruisit Thèbes, catastrophe qui est mentionnée dans le prophète Nahum. Après des excursions dans le Nord et dans l'Ouest, une guerre contre Tyr, le roi s'occupa surtout des troubles élamites, où les rois et les prétendants heureux se succédaient rapidement. Il déposa et décapita le roi Téummon en automne 661. Cet événement est fixé par la seule date astronomique sûre de l'histoire d'Assyrie, l'éclipse de soleil annulaire du 27 juin 661 av. J.-C. 

Peu de temps après, il entreprit la première campagne contre les Arabes, mais il fut constamment, pendant douze ans, tenu en échec par les intrigues de son frère Saosduchin , qui s'allia aux Elamites. A la fin, il attaqua son frère, mit le siège devant Babylone, dont les habitants, exaspérés par la famine, firent périr Saosduchin sur un bûcher. Il se peut que la légende de Sardanapale,que l'on a parfois identifié à Assubanipal, tire son origine de ce fait. Les Arabes et Nabatéens n'avaient pas cessé d'attirer son attention. Les rois arabes Abivaité, Natan le Nabatéen , furent vaincus, et après des guerres qui durèrent longtemps, Abiyaiteh fut pris et amené à Ninive. 

Nous connaissons encore les guerres entreprises contre Urbaki, Ummanigas et Umman-aldas, rois d'Elam, à la suite desquelles Suse fut prise et pillée. Une image sacrée de la déesse Nana, qui avait été enlevée par un roi susien, Kudur-Nankhurdi, 1635 ans auparavant, donc 2283 av. J.-C., fut réintégrée par le roi dans le temple de la divinité à Babylone. Plus tard, Assurbanipal dut combattre contre Phraortes le Mède, qu'il défit et tua sous les murs de Ninive. Mais rien ne nous reste des récits de ces campagnes, que nous connaissons seulement par un passage d'Hérodote.

Assurbanipal, occupé des affaires assyriennes, élamites et médiques, se désintéressa de Babylone, dont il abandonna le gouvernement à Kandalan, le Chiniladan des Grecs. L'histoire de ses dernières années est absolument inconnue : la date de sa mort l'est également. Il paraît que son fils Assur-edil-ile lui succéda immédiatement. 

Assurbanipal est surtout important pour nous, à cause de sa grande activité littéraire. Il s'in téressa aux sciences et aux connaissances de son temps, il fit copier les anciennes tablettes d'argile, fonda des dépôts de livres, dont les débris ont été retrouvés dans les archives de son palais de Koyoundjik. Tout y est représenté, la mythologie, l'astrologie, l'astronomie, la grammaire, et ces tablettes dites de Sardanapale constituent ce qu'il y a de plus marquant dans la littérature assyrienne. Ses syllabaires, ses tables de mots bilingues appartiennent aux documents les plus curieux qui soient parvenus jusqu'à nous. (GE).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.