.
-

Antisthène, philosophe grec, fondateur de l'école des Cyniques, né à Athènes vers l'an 424 av. J.-C., mort à 72 ans, avait d'abord étudié sous le sophiste Gorgias, et avait enseigné la rhétorique avec succès; mais ayant un jour entendu Socrate, il ferma son école et se livra tout entier à l'étude de la philosophie. Antisthène professait la morale la plus austère; il pensait qu'il n'y a de beau que la vertu, de laid que le vice, et s'élevait au-dessus des bienséances sociales, qu'il regardait comme de vains préjugés. On l'a accusé d'être vertueux avec ostentation : Socrate disait de lui qu'on voyait son orgueil percer à travers les trous de son manteau. II composa plusieurs traités de philosophie, mais il ne reste de lui que des fragments et quelques lettres, peut-être apocryphes, publiés par Winckelmann, Zurich, 1841. Richter a composé une dissertation De vites, moribus ac placitis Antisthenis, Iéna, 1724; M. Chappuis a écrit en 1854 une thèse sur ce philosophe.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.