.
-

Les colonies animales

Quand on observe les organismes les plus rudimentaires (invert√©br√©s essentiellement), on s'aper√ßoit bien vite que, chez un grand nombre d'entre eux, les individus ne vivent pas ind√©pendants les uns des autres, mais forment des sortes de soci√©t√©s, compos√©es d'un nombre plus ou moins grand d'individus qui ont entre eux des rapports dont le degr√© est extr√™mement variable, mais qui ne peuvent, en temps habituel, se s√©parer les uns des autres. Tant√īt on constate une simple juxtaposition des individus, d'autres fois ils contractent des adh√©rences l√©g√®res, mais sans qu'aucune communication soit √©tablie entre eux; √† un degr√© plus √©lev√©, les diverses cavit√©s des individus qui composent la colonie sont reli√©es entre elles. 
-
Manchots ŗ jugulaire.
Une colonie de Manchots √† jugulaire. Ces oiseaux tirent leur nom de l'√©troite bande noire sous 
leurs t√™tes qui font appara√ģtre comme si elles portent des casques noirs. Source : The World Factbook.

Contrairement √† un organisme individuel, chaque membre d'une colonie conserve son autonomie et est capable de se nourrir et de se reproduire ind√©pendamment des autres membres de la colonie. Cependant, les individus d'une colonie collaborent souvent pour des t√Ęches sp√©cifiques telles que la d√©fense, la recherche de nourriture, la reproduction ou la construction de structures complexes. Exemples :

‚ÄĘ Les colonies d'abeilles sont organis√©es en une structure hi√©rarchique o√Ļ une reine est responsable de la reproduction, tandis que les ouvri√®res collectent le nectar et le pollen, construisent et entretiennent la ruche, et s'occupent de l'√©levage des larves.

‚ÄĘ Les fourmili√®res sont des colonies d'insectes sociaux compos√©es de milliers voire de millions d'individus. Chaque membre de la colonie a un r√īle sp√©cifique, qu'il s'agisse de la reine charg√©e de la reproduction, des ouvri√®res qui s'occupent de la nourriture et de la construction, ou des soldats qui prot√®gent la colonie des pr√©dateurs.

 ‚ÄĘ Les termiti√®res sont des colonies de termites, similaires aux fourmili√®res, o√Ļ les termites coop√®rent pour la recherche de nourriture, la construction de structures complexes et la reproduction. Les termiti√®res peuvent atteindre des tailles impressionnantes et abriter des millions d'individus.

‚ÄĘ Les colonies de coraux. - : Les coraux sont des organismes coloniaux marins compos√©s de milliers de polypes individuels vivant en symbiose les uns avec les autres. Chaque polype s√©cr√®te un squelette calcaire et participe √† la capture de proies microscopiques. Ensemble, les polypes construisent des r√©cifs coralliens qui servent d'habitats √† de nombreuses autres esp√®ces marines.

‚ÄĘ Les colonies d'oiseaux. - Certaines esp√®ces d'oiseaux, comme les manchots, les fous de Bassan ou les sternes, vivent en colonies pour faciliter la reproduction, la protection contre les pr√©dateurs et la recherche de nourriture.

Dans ces diff√©rents cas, tous les animaux associ√©s ont entre eux la plus grande ressemblance. Chez d'autres types, au contraire, on constate des diff√©rences et m√™me le polymorphisme peut √™tre pouss√© √† un degr√© si √©lev√©, que certains individus en deviennent m√©connaissables et qu'il ne faut rien moins que l'existence d'une s√©rie de formes de passage reliant les extr√™mes, pour permettre de reconna√ģtre leur nature; il est m√™me des cas dans lesquels plusieurs individus se fusionnent si bien entre eux, qu'il est devenu impossible, par l'√©tude de la colonie d√©velopp√©e, de discerner les limites de chacun. Il est toujours facile de reconna√ģtre les affinit√©s prochaines des animaux qui vivent dans ces sortes de soci√©t√©s, m√™me pour les plus diff√©renci√©s d'entre eux, √† cause de l'existence de formes simples qui ont les m√™mes caract√®res et que l'on peut consid√©rer comme leur ayant donn√© naissance; l'observation, d'ailleurs, montre toujours, √† part quelques exceptions qui s'expliquent facilement, que la colonie na√ģt d'un seul individu, d'un individu simple, √† la suite de deux processus qui se rattachent intimement l'un √† l'autre, la scission et le bourgeonnement. 

La scission, qu'elle soit produite par la simple division en deux de l'individu primitif, ou par une vraie segmentation, s'observe surtout chez les formes les moins √©lev√©es en organisation, l√† o√Ļ l'organisme est tr√®s peu diff√©renci√©, o√Ļ toutes ses parties sont √† peu pr√®s homologues, ou le deviennent √† la suite d'un travail de fusion intime; le bourgeonnement est plut√īt le fait des formes sup√©rieures. D'une fa√ßon g√©n√©rale, on peut encore dire que, chez les invert√©br√©s, la colonie se d√©veloppe dans tous les sens, quoique souvent d'apr√®s des r√®gles parfaitement d√©termin√©es, et que son ensemble peut rev√™tir des formes tr√®s variables.

Nous venons de parler des associations animales que l'on reconna√ģt, √† premi√®re vue, sans difficult√©, pour des colonies, par suite de leur mode de formation, de la ressemblance g√©n√©rale des individus qui les forment et de la nettet√© que conserve d'ordinaire leur individualit√©; il est aussi des cas o√Ļ l'union de s√©ries enti√®res d'individus devient si intime, leur dissemblance telle, leur d√©pendance √† l'√©gard les uns des autres si profonde, que leur individualit√© se perd et qu'il ne faut rien moins qu'une √©tude attentive pour la reconna√ģtre; dans ce cas, l'on constate une tendance progressive √† la fusion des individualit√©s primitives en une individualit√© d'ordre sup√©rieur. Enfin, d'autres fois, des consid√©rations th√©oriques seules, de caract√®re tr√®s vraisemblable √† la v√©rit√©, permettent, aux naturalistes d'admettre certaines formes de colonies animales, celles qui constituent les vert√©br√©s, par exemple. Contrairement √† ce que nous venons de dire, dans ces colonies, de caract√®re beaucoup moins √©vident √† premi√®re vue, la reproduction sexuelle ne donne plus naissance, en apparence du moins, √† un √™tre simple, mais bien √† un organisme de structure d√©j√† fort complexe, an point de vue qui nous occupe.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2006 - 2024. - Reproduction interdite.