.
-

État des États-Unis
Connecticut
Le Connecticut est un Etat des Etats-Unis. Il est limité au Nord par le Massachusetts, à l'Est par le Rhode Island, à l'Ouest par le New-York, au Sud par le détroit de Long Island (Long Island Sound), bras de mer formé par l'océan Atlantique et qui le sépare de l'île Longue (Long Island). Le littoral qui limite le Connecticut au Sud s'étend de l'Ouest à l'Est, depuis Greenwich, frontière du New-York, jusqu'à Stonington, frontière de Rhode Island. Le Connecticut est, après le Rhode Island et le Delaware, le plus petit Etat de l'Union; sa superficie est de 5540 milles carrés (14,350 km²). 
-
Connecticut : Bridgeport.
Paysage du Connecticut : Bridgeport et ses environs. Gravure des années 1850.

Le sol, légèrement ondulé, s'élève insensiblement vers le Nord ; il est sillonné du Nord au Sud de chaînes de collines (Taghanic, Hoosac), encadrant les vallées formées par des cours d'eau qui suivent la même direction, venant du Massachusetts et se jetant dans le Sound. Le principal de ces cours d'eau est le fleuve Connecticut qui donne son nom à I'Etat et partage celui-ci en deux parties à peu près égales. Les autres sont : à l'Ouest le Housatonic et à l'Est le Thames, formé du Quinnebang. 

La capitale est Hartford, sur le Connecticut (124 800 habitants); les villes principales : Bridgeport (144 300), New-Haven (130 000), Waterbury (110 400). La population de l'Etat est de 3,6 millions d'habitants.

Histoire du Connecticut. - Le territoire qui forme aujourd'hui l'Etat du Connecticut fut colonisé sur trois points entre les années 1630 et 1640. En 1630 le comte de Warwick avait obtenu du conseil de Plymouth en Angleterre (concessionnaire d'une grande partie des côtes de l'Amérique du Nord) une étendue de terres de 120 milles le long du littoral à l'Ouest de la baie de Narragansett, avec prolongement vers l'occident jusqu'au Pacifique. Il transféra cette concession à lord Say-and-Seal et à lord Brooke qui en 1635 firent construire un fort à l'embouchure du fleuve Connecticut. Ce fut l'origine de la colonie de Saybrook (du nom des deux propriétaires), Le fort était destiné à fermer le fleuve à un parti de Hollandais de Manhattan (New York) qui s'étaient établis en amont, sur l'emplacement de la ville actuelle de Hartford (1633), et commandaient ainsi la fertile vallée du Connecticut. 

Des commerçants de New Plymouth étaient venus aussi installer un poste sur le fleuve, au-dessus des Hollandais, à Windsor. En 1636, un ministre puritain de Newtown (aujourd'hui Cambridge), village voisin de Boston, le révérend Thomas Hooker, entraîna avec lui toute sa congrégation (une centaine de personnes) et l'établit non loin de Hartford et de Windsor. Ces divers groupes de population formèrent bientôt un établissement unique, sous le nom de colonie de Connecticut, placé sous la protection de la colonie voisine, le Massachusetts. Les Indiens Pequods ayant attaqué les colons en 1637, ceux-ci leur firent une guerre acharnée et toute la tribu fut exterminée. 

En 1638 un corps d'émigrants conduit par un ministre puritain, John Davenport et par Theophilus Eaton, débarqua sur la côte, à l'Ouest de la colonie de Saybrook, acheta le sol aux Indiens et fonda New Haven. C'était une colonie purement religieuse, avec la Bible pour unique règle de gouvernement. Les membres de l'Eglise étaient seuls citoyens (freemen). Dans la colonie de Connecticut, au contraire, avec laquelle fusionna celle de Saybrook, étaient établies depuis 1639, par agrément entre les colons, des institutions fondées sur le principe exclusif de la souveraineté populaire, le droit de suffrage n'étant pas attaché à la qualité de membre de l'Eglise, bien que toute cette population fût profondément puritaine. 

En 1643 Connecticut et New Haven signèrent des articles de confédération avec New Plymouth et le Massachusetts, sous le nom de "Colonies unies de la Nouvelle-Angleterre". Cette Union qui avait pour objet la défense commune contre les Indiens et contre les Hollandais de Manhattan, dura quarante ans. Elle légua à ce groupe de colonies puritaines le nom de New England sous lequel il resta depuis toujours désigné. Les deux colonies sur le Sound s'étaient déjà notablement développées, lorsque, sous la restauration des Stuarts, Winthrop, fils du gouverneur du Massachusetts, les réunit en un seul gouvernement sous une charte obtenue des ministres de Charles II et la plus libérale qui ait été donnée aux colonies d'Amérique. 

Elle consacrait toutes les libertés de la constitution populaire de 1639 (New Haven, toutefois, renonçant à son exclusivisme étroit et bigot en matière de franchise électorale), et était si parfaite en elle-même qu'elle suffit aux besoins de la population croissante du Connecticut au temps de la révolte contre l'Angleterre et pendant bien des années encore après. Pratiquement elle assurait l'indépendance à la colonie; aussi fut-elle mise soigneusement en 1687 à l'abri des atteintes du gouverneur royal de la Nouvelle Angleterre, Andros, qui avait reçu de son maître Jacques Il mission de supprimer les chartes des colonies. Le précieux parchemin resta introuvable, caché dans le creux d'un chêne célébré depuis sous le nom de Chêne de la charte. Andros, à la révolution de 1688, fut expulsé de la Nouvelle Angleterre et la charte tirée de sa cachette. 

Dès lors la province de Connecticut vécut paisible, développant sa population de fermiers robustes, graves et religieux. En 1701 fut fondé à Saybrook, et transféré quelques années plus tard à New Haven, un collège pour l'instruction des ministres de l'Eglise, devenu illustre dans les annales de la colonie sous le nom de Yale College, du nom de son fondateur, Elihu Yale. Au temps de la révolte des colonies, en 1775, le Connecticut fournit sans compter, à la cause commune, de nombreux soldats et des généraux pour la lutte contre l'oppression anglaise et de sages délégués au Congrès continental, puis à la Convention de Philadelphie, pour l'organisation du gouvernement fédéral. A partir de cette époque les destinées du Connecticut se sont confondues avec celles des Etats-Unis. 

Le Connecticut est divisé en huit comtés et envoie quatre membres à la Chambre des représentants de Washington. La législature de l'Etat, appelée Assemblée générale, tient une session qui s'ouvre en janvier et n'a pas de durée limitée. Elle se compose d'un Sénat de vingt-quatre membres et d'une Chambre de deux cent quarante-neuf représentants, élus les uns et les autres pour deux ans, au suffrage universel. Le pouvoir exécutif comprend un gouverneur élu pour deux ans, un lieutenant-gouverneur, un secrétaire d'Etat, un trésorier, etc. La cour suprême se compose d'un grand juge et de cinq juges associés, élus pour huit ans par l'Assemblée générale. L'enseignement supérieur est donné à l'université de Yale et dans deux autres collèges. (A. Moireau).
-
Connecticut : Norwich.
L'automne à Norwich, dans le Connecticut
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Etats-Unis]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.