.
-

Odon (Saint), né à Tours à 879, d'une famille noble, entra jeune chef les chanoines de Saint-Martin de Tours, et prit l'habit religieux en 907 au monastère de la Baume, sous saint Bernon, qu'il remplaça comme abbé de Cluny en 927. Il fit plusieurs voyages à Rome, et mourut à Tours en 942. 
Odon ou Eudes (Saint), né en Angleterre d'un père païen d'origine danoise, qui le déshérita parce qu'il s'était fait baptiser, entra dans les ordres sacrés et montra une grande habileté dans les affaires au service des rois Alfred le Grand, Edouard I, l'Ancien, Athelstan, Edmond I et Edgar le Pacifique. Athelstan, dont il était le chapelain, le nomma évêque de Wilton. Il devint archevêque de Canterbury en 942, et mourut en 961.
Odon, fils d'Herluin et frère utérin de Guillaume le Conquérant, fut fait très jeune évêque de Bayeux, en 1049, il accompagna Guillaume dans son expédition en Angleterre, pour laquelle il avait fourni 100 navires. Il administra le pays de Kent pendant l'absence de son frère, qui, indigné de sa rapacité, de ses exactions, de son luxe et de ses prétentions à la papauté, le fit emprisonner. Après la mort de ce prince, il leva sans succès l'étendard de la révolte contre Guillaume le Roux, et fut forcé de s'enfuir en Normandie. Il y devint ministre du duc Robert, le suivit à la première croisade, et mourut à Palerme en 1097.
Odon de Deuil, né à Deuil-La-Barre, dans la vallée de Montmorency (Val d'Oise), fut abbé du monastère de Saint-Corneille de Compiègne et le successeur de Suger comme abbé de Saint-Denis. Il suivit Louis le Jeune, comme chapelain, dans la deuxième croisade, et il est auteur d'une relation de cette expédition, de Ludovici VII Francorum regis Profectione in Orientem.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2010. - Reproduction interdite.