.
-

Montgaillard (Bernard de Percin de), né dans le Languedoc en 1562, d'une noble famille, entra très jeune dans l'ordre des Feuillants, fut le plus habile prédicateur de son temps et fut célèbre sous le nom de Petit Feuillant. Animé d'un zèle austère pour l'intégrité de la loi, il engagea Henri III à réprimer l'hérésie, et il s'associa avec ardeur à la cause de la Ligue. Il se retira ensuite à Rome, où Clément VIII le fit passer de l'ordre des Feuillants dans celui de Cîteaux. Envoyé dans les Pays-Bas par le pape, il fut nommé abbé de Nivelle, puis d'Orval par l'archiduc Albert, dont il avait été le prédicateur et dont il a écrit l'Oraison funèbre. Il introduisit dans la seconde de ces abbayes une réforme très sévère, assez semblable à celle de la Trappe, et y mourut en 1628. Dans une Réponse à une lettre de Henri III, il exhorte vivement ce prince à la pénitence.
Montgaillard (G.-Honoré Rocques de), né en 1572 au château de Montgaillard  en Languedoc, mort à Ivry en 1825, était au séminaire lorsque la Révolution éclata. Il émigra; mais, étant rentré en France en 1799, il fut enfermé au Temple. II fut ensuite employé dans l'administration militaire sous Napoléon Ier, et se voua en 1814 à la composition de deux ouvrages plus satiriques qu'historiques, intitulés, l'un Revue chronologique de l'histoire de France depuis la première convocation des notables jusqu'au départ des troupes étrangères, 1 vol. in-8°, et l'autre Histoire de France depuis la fin du règne de Louis XVI jusqu'en 1825, 9 vol. in-8°. 5e éd. 15 vol. in-18.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.