.
-

Io

Corps rocheux, satellite de Jupiter

Io.
L'un des satellites galiléens de Jupiter : Io. Source : Nasa Planetary Photojournal
Io est l'un des quatre satellites de Jupiter découverts par Galilée en 1610. Contrairement à ce qui s'observe avec les autres lunes des planètes géantes, Io est principalement composé de roches.

Les sondes Voyager, et plus récemment la sonde Galileo, ont montré sur toute sa surface les traces son activité volcanique. Le signe le plus apparent de ce volcanisme est donné par la coloration unique de sa surface. Elle est pour l'essentiel due au soufre dispersé par les éruptions des volcans (taches sombres).

Les éruptions, qui sont apparemment permanentes, peuvent projeter de la matière venue des profondeurs de la planète jusqu'à des altitudes de l'ordre de 300 km. En fait, une partie des poussières ainsi projetées se trouve même dispersées dans l'espace et forment un nuage tout autour de Jupiter.

A cause de sa petite taille, Io ne contient pas suffisamment de roches radioactives pour assurer sont réchauffement interne et expliquer son activité. L'origine de l'échauffement (d'ailleurs tout relatif, ce qui fait parler ici de volcanisme froid ou de cryovolcanisme) serait plutôt à attribuer à des frottements dus aux déformations incessantes du satellite sous l'effet de l'attraction combinée de Jupiter et des autres gros satellites - principalement Europe et Ganymède.

Io.
Détails de la surface d'Io. Source : NASA / Mission Galileo.
Ci-dessous : Eruption volcanique sur Io (calderas de Tvashtar Catena),
vue par la sonde Galileo, le 25 novembre 1999.
Io : éruption volcanique.
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.