.
-

Anglicanisme

Anglicanisme. - Branche du Protestantisme, religion d'État en Angleterre introduite par Henri VIII, mais dont les institutions - l'Église anglicane - ne datent que l'acte d'uniformité, rendu en 1562, sous le règne d'Élisabeth I. L'Église anglicane, appelée aussi Haute Église, Église épiscopale adopte presque les dogmes de Calvin, et, reconnaît pour chef, à la place du pape, le souverain temporel, quel qu'il soit, homme, femme ou enfant. Elle a conservé, comme le catholicisme, une certaine pompe extérieure et une hiérarchie qui comprend des archevêques, des évêques, des chanoines, des prêtres et des diacres, mais où ne figurent ni les clercs inférieurs ni les religieux : c'est le souverain qui nomme aux sièges épiscopaux; mais le dogme, l'administration et la discipline du clergé, sont sous la direction des archevêques et évêques. L'archevêque de Cantorbéry porte le titre de primat du Royaume-Uni, couronne le souverain, et a 21 évêques suffragants. 

L'archevêque de York est primat d'Angleterre, et a 4 suffragants. L'évêque de Londres a le pas sur les autres évêques; viennent ensuite les évêques de Durham et de Winchester, et enfin les autres d'après l'ancienneté du sacre. Les archevêques et évêques, sauf celui de Sodor et de Man, siègent à la Chambre-Haute comme lords spirituels. Les archevêques ont le titre de Grâce et de Très-révérend père en Dieu par la divine Providence, et les évêques celui de Vraiment révérend père en Dieu par la permission divine.

L'anglicanisme reconnaît la Trinité, l'Incarnation, la descente de Jésus aux Enfers, sa Résurrection, la divinité du St Esprit, le symbole des Apôtres. Il enseigne le péché originel, la justification par la foi seule, la prédestination. II n'admet que trois sacrements d'institution divine, le baptême, l'eucharistie et la pénitence. A l'exemple des zwingliens (Zwingli) et des calvinistes (Calvin), il rejette la présence réelle de Jésus dans l'eucharistie, le purgatoire, les indulgences, et le culte rendu aux images et aux saints. La communion s'administre sous les deux espèces. La liturgie ne se sert que de la langue anglaise. Le célibat n'est pas imposé aux membres du clergé. La base de l'anglicanisme est la confession de foi approuvée, sous la reine Élisabeth, par le concile de Londres, en 1562.

Depuis la réforme de 1828 et 1829, les non-conformistes ou dissidents, c.-à-d. ceux qui n'adhèrent pas complètement à l'anglicanisme, ne sont plus exclus des emplois publics, ni privés des droits politiques. Le puséyisme, qui a pris naissance au 19e s. dans l'université d'Oxford, à oeuvré pour rétablir dans le culte la liturgie romaine (autels, croix, surplis, culte de Marie, etc.). (A19).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.