.
-

Adonis

Adonis, jeune homme d'une beauté remarquable, était, suivant les Grecs, le fruit du commerce incestueux de Cinyras avec sa fille Myrrha. Il fut aimé d’Aphrodite. Un jour qu'il chassait dans les forêts du Liban, consacrées à la déesse, il fut mortellement blessé par un sanglier, qui n'était autre que le dieu Arès, jaloux de voir en lui un rival préféré. Mais Zeus, cédant aux larmes d’Aphrodite, permit qu'Adonis revit la lumière pendant une moitié de l'année, à condition qu'il passerait l'autre moitié auprès de Perséphone / Proserpine. Selon une tradition, il fut changé en anémone.
-
Les amours d'Aphrodite et d'Adonis.
Les amours d'Aphrodite et d'Adonis. Plateau d'argent
d'époque romaine (Bibliothèque nationale, Paris).

Les mythologues ont souvent vue en Adonis une figure du Soleil, et le temps qu'il passe successivement sur la Terre ou dans les Enfers représente les six mois d'été et les six mois d'hiver. On célébrait ses fêtes avec grande pompe à Byblos, à Alexandrie, etc. Elles duraient deux jours : le premier jour était consacré au deuil, le deuxième à la joie. Les femmes seules prenaient part à ces fêtes. On a vu en Adonis un analogue du Dumuzi / Tammuz mésopotamien.
-

Titien : Aphrodite tentant de retenir Adonis.
Aphrodite tentant de retenir Adonis, lorsque celui-ci se dispose à partir pour la chasse 
où il trouvera la mort. Peinture du Titien (Palais Corsini, Rome).


Il existe deux statues antiques de ce personnage : l'une, au musée du Vatican, fut prise pendant longtemps pour un Narcisse; l'autre, au musée Grégorien, est en terre cuite, et fut trouvée à Toscanella. Plusieurs peintures de Pompéi, un sarcophage de la villa Giustiniani (aujourd'hui au Vatican), un autre du casino Ruspigliosi, un bas-relief de la villa Borghèse, un autre au musée du Louvre, représentent diverses parties du mythe d'Adonis.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.