.
-

Plaisance

Plaisance (italien Piacenza) est une ville d'Italie, située dans l'Emilie, dont c'est la capitale, à 60 km au Sud-Est de Milan, sur la Nuretta, tributaire dr. et tout près du Pô qui vient de recevoir la Trebbia; à 72 m d'altitude. 35.235 habitants en 2011. 

Monuments.
Cathédrale ou Dôme, de style roman-lombard, construite de 1422 à 1235, avec additions du xve siècle; le clocher, de 68 m de hauteur, date de 1333. Tout près, l'ancienne cathédrale, Saint' Antonino a été remaniée, sinon refaite en 1857. San Francesco est une église gothique dont la première pierre fut posée en 1278. Santa Maria di Campagna (1530 environ) serait une oeuvre du fameux Bramante. San Sisto (XVIe siècle) posséda jusqu'en 1743, année de sa vente par les moines, la très célèbre madone de Saint-Sixte, due au pinceau de Raphaël (elle est aujourd'hui à Dresde). Ancien Palais Farnèse devenu caserne,; il n'est qu'à moitié fini : Marguerite d'Autriche « le commença en 1558, sur les dessins de Vignole ». Palais communal ou mairie, commencé en 1281. Statues d'Alexandre Farnèse, de Ranuccio Farnèse; monument de Garibaldi, en face de la gare. Vaste et beau théâtre (1804-1858).

Histoire.
la ville doit son origine, aux Gaulois. En 219, les Romains y fondèrent une colonie  qui ne sut pas résister à Hasdrubal. En 200, elle tomba aux mains des Gaulois insurgés. En 82, lors des guerres civiles, entre Marius et Sylla, c'est dans ses alentours que Carbon fut vaincu par Lucullus, général de Sylla. Elle se souleva en 49 contre César. Aurélien y fut défait par les Marcomanns; puis Oreste y fut tué en 476 par ordre d'Odoacre. Totila la saccagea en 546. 

En 1126, c'est déjà une commune assez puissante et, peu d'années après, en 1159, aux environs, à Roncaglia, Frédéric ler tint sa fameuse diète. Oberto Pallavicino s'en rendit maître en 1254, et, en 1274, l'offrit à Charles d'Anjou. Lorsqu'en 1290, le roi de Naples renonça à la posséder, elle tomba dans les mains d'AIberto Scotto qui, en 1310, devint vicaire impérial. 

Alors commence pour plus d'un siècle une course de personnages qui se font seigneurs de la ville, la gouvernent quelque temps, puis en sont chassés par d'autres. C'est alors que, tour à tour, on voit passer Galeazzo Visconti, Bertrand du Puget, Francesco Scotto, les Visconti.

Puis, en 1404, de nouveau les Scotto, et, après eux, Ottobono Terzi, Facino Cane, Filippo Arcelli, Filippo-Maria Visconti. En 1418, elle tombe au pouvoir de Francesco Sforza, et ses héritiers la gardent jusqu'à ce qu'en 1499, Louis XII la leur enlève. Après la bataille de Ravenne (1512), elle tomba au pouvoir de Léon X. Et Paul III en investit son fils Pierluigi Farnese, qu'il créa due de Parme et Plaisance.

C'est dans ses alentours qu'eurent lieu les batailles du 16 juin et 10 août 1746, et, en 1799, la bataille de la Trebbia. En ce siècle-ci, elle a valu à l'un des consuls, collègues de Napoléon, à Lebrun, son titre de duc de Plaisance, et pendant douze ans, de 1802 à 1814, elle fut l'un des ch.-l. d'arrondissement du département français du Taro, dont la capitale était Parme. (O. Reclus, E. Casanova).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.