.
-

Darmstadt

Darmstadt est une ville d'Allemagne (land de Hesse), ancienne capitale du grand-duché de Hesse-Darmstadt, sur le Darm, entre le Rhin et le Main, à 145 m, d'altitude au pied de l'Odenwald, à 877 kilomètres à l'Est de Paris, à 23 kilomètres au Sud de Francfort; 140 500 habitants, en 2012. 

C'est une ville qui dut son importance à la politique; elle comprend deux parties qui font contraste  : la vieille ville (Altsdat) aux rues tortueuses et étroites, et à l'Ouest de celle-ci, séparée d'elle par le château grand-ducal, la nouvelle ville (Neustadt), avec de belles rues ou avenues plantées rectilignes, se croisant à angle droit, de larges places, des jardins publics; de ce côté se porte la vie, c'est là qu'aboutissent les chemins de fer dont six lignes se croisent à Darmstadt (Francfort-Heiderberg, Mayence Aschaffenbourg, Darmstadt-Worms, Darmstadt-Eberbach). 
-

Darmstadt : la place du marché.
La place du marché de Darmstadt, vers 1900.

Au centre de la ville de Darmstadt se trouve le château, vaste édifice comprenant des constructions de dates fort diverses, autour duquel s'étend en contre-bas un jardin planté dans les anciens fossés. Les parties les plus anciennes remontent au XIVesiècle à l'époque des comtes de Katzelnbogen; d'autres furent élevées sous le règne de George Ier (1567-1596), fondateur de la dynastie de Hesse-Darmstadt; enfin le château neuf, avec ses quatre pavillons, remonte à 1717 et au règne du landgrave Ernest-Louis. 

Le château renferme la bibliothèque de 500,000 volumes dont 1400 incunables, un musée archéologique, un cabinet d'estampes, une galerie de tableaux riches en oeuvres de l'école allemande et hollandaise, etc., le tout hérité de l'ancien duché. Devant le château, à l'Ouest, du côté de la ville neuve, est une belle place (Luisenplatz) de forme octogonale (monument du grand-duc Louis Ier), à laquelle aboutissent la Rheinstrasse qui mène à la gare devant laquelle est la statue de Liebig (né à Darmstadt) ; la Wilhelminenstrasse qui mène à l'église catholique et au palais du prince Charles (Madone de Holbein). De l'autre côté du château (au Sud), est la place du Marché avec un hôtel de ville du XVIe siècle et une église du XVe, remaniée au XVIIe (tombeau de George Ier).

-

Darmstadt : le musée.
Le Hessisches Landesmuseum (musée du land de Hesse) à Darmstadt 
est un musée d'art contemporain. Source : The World Factbook.

Histoire.
L'origine de Darmstadt est un village nommé alors Darmundestat, dépendant de Domberg qui fut acquis par le comte Thierry III de Katzenelnbogen, reçut une charte municipale en 1330; les comtes y élevèrent un château terminé en 1375, où ils résidèrent. Quand leur famille s'éteignit, un mariage apporta Darmstadt à la Hesse. En 1546, la ville fut saccagée par les Espagnols dans la guerre de Smalkalde et le château démoli. Elle se releva lorsque le landgrave George Ier y fixa sa résidence (1567). Pillée en 1622 par Mansfeld, en 1688 et 1693 par les Français, la ville n'avait à la fin du XVIIIe siècle que 6700 habitants. Elle prospéra depuis lors, grâce au grand-duc Louis Ier (1790-1830); les murailles furent démantelées, et la nouvelle ville fut bâtie avec ses belles rues et ses nombreux monuments publics. Dès 1845, elle avait 15,400 habitants. 

Deux congrès des Etats de l'Allemagne du Sud siégèrent à Darmstadt, le premier de 1820 à 1822 pour étudier un système commun de poids et mesures et une union douanière, le second en avril 1852 pour s'entendre contre le Zollverein prussien. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.