.
-

Ardoise (architecture). - L'ardoise est un  schiste de couleur bleu foncé, et quelquefois un peu rougeâtre, paraît tirer son nom d'Ardy (Ardesia), localité d'Irlande d'où on l'a tirée pour la première fois, ou du celtique ard, pierre. Il y en a en France des carrières considérables dans le département de Maine-et-Loire. Divisée en lames de 3 à 4 mm d'épaisseur, on l'exporte au loin pour couvrir les maisons. Dans les pays d'ardoisières, on en taille des blocs pour bâtir; les murs d'Angers et les ponts de Sablé sont construits de ce schiste. On en fait aussi des carreaux pour dallage, des tableaux à écrire et à dessiner : il existe quelques tableaux peints sur ardoise par des artistes italiens

On ignore si les Anciens ont employé l'ardoise à la couverture des bâtiments : Pline n'en fait pas mention. Dans l'Europe occidentale, on s'en servit, concurremment avec la tuile, dès le XIe siècle, et bientôt l'adoption des combles coniques pour les tours et tourelles des châteaux la fit décidément préférer. 

Comme l'ardoise a des reflets différents suivant qu'on présente sa surface dans un sens ou dans un autre au soleil, les architectes du XIIIe siècle formèrent avec elle, sur leurs combles, des mosaïques à deux tons. Ils la taillèrent aussi de diverses manières, et la posèrent en écailles, en quinconce, en épis, etc. Les ardoises des XIIe et XIIIe sièclesont 10 à 15 millimètres d'épaisseur, celles du XVe siècle 5 à 3 mm. 

Dans les maisons construites en pans de bois, on protégea les bois apparents contre les intempéries en les recouvrant d'ardoises, qui formaient souvent des dessins : quelques maisons de ce genre subsistent encore à Rouen, Caudebec, Lisieux, Abbeville, Troyes, Reims, etc. 

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.