.
-

La Rhétie

La Rhétie (Rhaethia ou Raetia, all. Roetien) est un pays antique des Alpes centrales, compris dans l'Empire romain dont il forma une province. La Rhétie était comprise entre l'Helvétie à l'Ouest, la Gaule Cisalpine au Sud, la Vénétie et le Norique à l'Est, la Vindélicie ou, en y comprenant celle ci, le Danube au Nord. Elle correspond donc au canton actuel des Grisons, au Tyrol, au Sud de la Bavière, à l'Est du Württemberg en y ajoutant le Nord de la Lombardie (Valteline); la limite orientale était l'Inn (Oenus, la limite méridionale passait aux monts Ocra et Adula), le lac de Constance. Le centre des Rhétiens était dans les vallées supérieures de l'Adige, de l'Inn et du Rhin; Ptolémée attribue aux Vindéliciens (Celtes le pays entre le Lech et l'Inn), mais on admet qu'ils s'étendaient sur toute la région entre le haut Danube, les Alpes et l'Inn.

Il n'est guère question des Rhétiens, montagnards pillards, avant le IIe siècle av. J.-C., bien qu'on les ait supposés parents des Etrusques (Rasena) refoulés par l'invasion gauloise dans les vallées alpestres. A l'époque d'Auguste, il paraît constant que leur langage était celtique, et rien ne prouve qu'il ne l'ait pas été dès l'origine. Ils furent subjugués en l'an 5 av. J.-C. par Drusus et Tibère, après une résistance désespérée, et la Rhétie devint province romaine. On mentionne les tribus des Lepontii (au Nord des lacs de Côme et Majeur), Viberi (dans le Saint-Gothard), Calucones (val Calanca), Vennones (aux sources de l'Adige), Sarunetes (vallée supérieure du Rhin, Sargans), Isarci (sur l'Isar), Briscentes. Genauni (val de Norr entre les lacs Majeur et de Côme), Tridentini (vers Trente), Euganei (monts Euganéens). 

La province de Rhétie accrue de la Vindélicie, demeura pauvre et obscure sous les empereurs romains. Les villes principales étaient Tridentum (Trente) au Sud et Augusta Vindelicorum (Augsbourg) au Nord; puis les forteresses du Danube : Boiodurum (Innstadt) et Castra Batava (Passau), Radasbona ou Regina (Ratisbonne), Sorviodurum (Straubing), Cambodurum (Kempten), anciennes cités celtiques, de même que Brigantium (Bregenz) qui donna son nom au lac Venetus devenu Brigantinus (lac de Constance). Des voies romaines, les principales étaient celles d'Augsbourg à Vérone par Parthaunum (Partenkirchen), Veldidena (Wilten) et le Brenner, et d'Augsbourg à Milan par Brigantium (Bregenz) et Curia (Coire). Au Ve siècle, la Rhétie, dévastée par les Barbares, semble presque dépeuplée (la Vie de saint Séverin). Théodoric qui la fit administrer par un duc lui rendit quelque tranquillité. Puis les Bavarois s'en emparèrent, tandis que les Alamans s'étendaient à l'Ouest du Lech. La population celtique latinisée se maintint cependant, et aujourd'hui encore le dialecte romanche est parlé dans les hautes vallées des Grisons. 

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.