.
-

Lacroix

Lacroix (l'abbé Nicolle de), géographe, né à Paris en 1704, mort en 1760, se consacra à l'enseignement de la géographie, On a de lui une Géographie moderne, 1747, fréquemment réimprimé et qui est restée longtemps classique. 
(Il ne faut pas le confondre avec un autre Lacroix, maître de langues et de géographie à Lyon, m. vers 1715, qui a composé une Géographie universelle, 1690, des ouvrages élémentaires, une Morale, 1675, une Poétique, 1675 et 1694.)
Lacroix (Silvain François), savant mathématicien, né en 1765, mort en 1843, se fit connaître dès 1787 par un travail sur les assurances maritimes, qui fut couronné par l'Académie des sciences; entra à l'Institut dès sa fondation, enseigna successivement les mathématiques à l'École militaire, à l'École centrale des Quatre-Nations, à l'École polytechnique, à la Faculté des sciences, dont il devint le doyen, enfin au Collège de France (1815). 

On lui doit un Cours de mathématiques (arithmétique, algèbre, géométrie, trigonométrie), publié de 1796 à 1801, ouvrage élémentaire, remarquable par la clarté de l'exposition, et dans lequel il introduisit l'usage de la méthode analytique; un Traité du Calcul différentiel et intégral (1797 et 1810 -1819), ouvrage d'un genre plus élevé, qui est le fondement de sa réputation; un Essai sur l'enseignement des mathématiques, 1805, où l'on remarque la partie qui traite des méthodes.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.