.
-

Constance, reine de Sicile, morte en 1198. Elle était héritière du royaume de son père Roger II, après l'extinction de la lignée mâle en 1189. Elle avait épousé, en 1186, Henri, fils de Frédéric Barberousse, et par ce mariage apporta le royaume de Sicile aux Hohenstaufen. Ils ne purent l'occuper qu'après la mort de Tancrède, leur chevaleresque adversaire. Le 26 décembre 1194, Constance eut de Henri VI un fils qui fut Frédéric II. A la mort de son mari, elle se mit sous la protection du pape Innocent III (1197) et le désigna comme tuteur de son fils.
Constance de Sicile. - Fille de Pierre d'Aragon (morte en 1223), mariée successivement à Emeric, roi de Hongrie, et à Frédéric Il qui en eut son fils Henri, et une fille de Manfred, morte en 1302, qui épousa en 1262 Pierre, roi d'Aragon; elle lui apporta les droits au trône de Sicile, en vertu desquels il s'empara de l'île en 1283. A sa mort, elle fit couronner son fils Jacques à Palerme (1285) malgré le pape. Elle se réconcilia avec Charles d'Anjou et donna en mariage sa fille Violante au fils de son rival Robert de Calabre.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.