.
-

Vent

Les vents étaient personnifiés dans les mythologies des Grecs et des Romains. Certains mythologues on voulu voir dans Hermès parmi les grands dieux, Typhon ou Typhœus, d'autres encore des représentations du Vent. Cependant les poètes, à commencer par Homère, précisant l'être des vents par une sorte d'exégèse scientifique, en ont fait des divinités spéciales subordonnées aux grands dieux; ainsi Borée, Zéphyre, Eurus et Notus, les seuls que connaisse, l'épopée homérique et qu'elle met dans la dépendance de Zeus, sous les ordres d'Eole. Hésiode en connaît quatre également, ceux d'Homère; mais Argesthes prend dans la Théogonie la place d'Eurus: ce sont les vents bienfaisants, fils d'Astraeos et d'Eôs (l'Aurore). Il faut y ajouter des Vents funestes dont le type est Typhœus.

Les vents sont l'objet de cultes formels en divers lieux; on les localisait dans les régions montagneuses, généralement en rapport avec la direction d'où ils soufflaient sur la Grèce. Les plus violents étaient relégués dans les gorges et les montagnes de la Thrace. A Athènes, ils étaient représentés au nombre de huit sur la célèbre tour des Vents, qui subsiste encore et qui est l'oeuvre de l'architecte Andronicus Cirrhestes; ils y étaient figurés sous des traits virils, drapés dans d'amples vêtements avec des ailes aux épaules et planant vers les directions qui les caractérisent. Ce sont : Borée, vent du nord; Caecias, du nord-est; Apeliotes, de l'est; Eurus, du sud-est; Nous, du sud; Africus, du sud-ouest; Zéphyre de l'ouest, et Scirôn ou Coros du nord-ouest.

Les Latins avaient, de toute antiquité, une religion propre des Vents et dédiaient des temples aux Tempestates; aux époques littéraires, les noms et les traits empruntés à l'hellénisme se substituèrent généralement aux personnifications naïves des premiers âges; quelques-uns des Vents gardèrent les dénominations latines; ainsi Aquilo (N.-E.) et Auster (S.).

Les Japonais ont aussi un dieu qui préside au vent. Il fait son séjour sur une des montagnes les plus élevées. Les dévots y grimpent avec des fatigues incroyables, en l'honneur de cette divinité.

Le dieu du vent, chez les Hindous, est Varuna. (J.-A. H.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.