.
-

Typhon

Typhon, est le nom grec du dieu égyptien Sit, Set ou Set, l'antagoniste du dieu solaire Horus, dieu de l'obscurité et du mal, de l'étranger et du désert. Un récit mythique veut que, réconcilié avec Horus, il ait obtenu la Basse-Egypte, la Haute-Egypte demeurant à Horus; d'après d'autres, Sit n'aurait eu en partage que le désert. Les centres locaux de son culte furent le Delta oriental, le Fayoum et Ombos (Nebyt); il se généralisa plus tard; ses animaux sacrés furent l'hippopotame, le porc et la chèvre. Dans le mythe d'Osiris, il devint son frère et rival. Dans le Delta, on l'assimila au dieu guerrier Sutech.

Typhon (Seth), frère d'Osiris, était le principe du mal, des ténèbres et de la stérilité. On lui donnait pour mère, mais plus souvent pour femme et pour soeur, Nefté ou Nephthys (la Terre, par opposition à Tpé, le Ciel).

Osiris, en partant pour la conquête du monde, lui laissa le gouvernement des déserts à l'Est de l'Égypte; mais Typhon convoita l'Égypte même, et il l'eût envahie si Djom (une sorte d'Heraclès) ne l'eût repoussé par ordre d'Isis

Après le retour d'Osiris, il trouva moyen de faire entrer ce prince dans un coffre, l'y enferma et le fit ainsi périr, puis il abandonna le cadavre au cours du Nil. Lorsque Isis eut recueilli ces tristes restes et les eut placés dans un cercueil, Typhon attenta au sépulcre et dispersa par tout le Delta le cadavre dépecé en 14 lambeaux. 

Le fils d'Osiris, Horus, devenu grand, vainquit Typhon et le fit périr. L'hippopotame, l'âne, le verrat, le crocodile, le scorpion lui étaient consacrés. Il avait souvent, auprès des grands temples consacrés aux dieux bons, de simples chapelles, dites chapelles noires ou Typhonia. On l'honorait surtout à Héracléopolis la Petite, appelée de là Typhonopolis.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.