.
-

Mythologies Amérindiennes

Nous ne mentionnerons ici que trois mythologies parmi la multitude de celles qui sont nées en Amérique : la mythologie du Pérou; la mythologie du Cundinamarca; la mythologie de l'Amérique Centrale et du Mexique.

1° Mythologie du Pérou. La mythologie du Pérou présentait un caractère surtout solaire et météorologique. Le dieu suprême était Inti, le dieu du Soleil, dont Manco-Capac, l'ancêtre légendaire de la lignée royale des Incas, était considéré comme l'incarnation. Auprès de Manco-Capac, son épouse mythique, Mama-Oello, passait pour une incarnation de la déesse de la Lune. Les autres divinités péruviennes étaient: Viracocha, la déesse de la pluie et de l'élément aquatique en général; Catequil, le dieu du tonnerre; Pachacamac, «le vivificateur du monde», probablement le dieu du feu. La religion péruvienne paraissait tendre au monothéisme, lorsque les Espagnols s'emparèrent du pays.

2° Mythologie du Cundinamarca.
Les habitants du Cundinamarca adoraient surtout un grand dieu solaire, Botchica, créateur de la civilisation et de tous les arts connus; le mythe de ce dieu contient le récit d'une vaste inondation, qui n'est peut-être qu'un souvenir lointain de la période diluvienne. Botchica avait pour compagne la déesse de la Lune, Huythaca, à laquelle était attribuée une puissance plutôt malfaisante. Ce n'étaient pas là les seuls dieux du pays : on y révérait aussi la déesse Batchué, qui régnait sur les eaux et qui protégeait la végétation; le dieu Chucavira, maître de l'atmosphère et de l'arc-en-ciel; enfin une divinité d'aspect terrible, Fomagata ou Thomagata, en qui il faut voir sans doute un dieu de l'orage, puisque ses adorateurs se le représentaient sous la forme d'un esprit de feu traversant l'atmosphère et tyrannisant les hommes.

3° Mythologie de l'Amérique centrale et du Mexique.
Cette mythologie est plus complexe et plus confuse que les deux précédentes. Ce que nous en connaissons n'est peutêtre que le mélange de plusieurs mythologies différentes, particulières aux divers peuples qui habitèrent l'Amérique centrale et le Mexique avant l'arrivée des Européens. On y distingue d'abord deux groupes de divinités. Certains dieux paraissent se rattacher au culte du ciel et des phénomènes célestes ou météorologiques : ce sont Tlaloc, le maître suprême du ciel; Mixcoatl, le dieu spécial de l'orage; surtout Quetzalcoatl et Huitzilopochtli, les deux êtres divins les plus populaires parmi les tribus du Mexique. Quetzalcoatl était à la fois le dieu de l'atmosphère et le héros mythique qui personnifiait le peuple toltèque tout entier. Huitzilopochtli, honoré de préférence par les Aztèques, avait de même une double physionomie : il était le dieu de l'orage et le dieu des combats. Le second groupe de divinités se composait de déesses, d'un caractère spécialement chthonien : c'était Tzinteotl, la déesse des origines, qui présidait à l'agriculture et à la génération; Toci, la mère des dieux, la grand-mère des humains, dont l'influence s'exerçait sur la croissance des herbes; Cihuatcoatl, que l'on invoquait au moment des couches, tantôt propice et tantôt farouche; Chicomecoatl, la Cérès mexicaine proprement dite, la déesse de l'abondance agricole et de la fécondité.

La mythologie mexicaine comprenait un grand nombre de divinités masculines et féminines. Sans les énumérer toutes, citons encore: Opochtli, le patron des pécheurs et l'inventeur des filets; Chalchihuitlicue, déesse de la pluie, protectrice du mariage et des amours honnêtes; Tlazolteolt, la Vénus mexicaine, déesse de la volupté; Tezcatlipoca, le dieu ennemi de Quetzalcoatl, dont le mythe a parfois été interprété comme le souvenir de quelque grande lutte ethnique, etc. (A19).



Pour les plus jeunes.
Hélène Montardre, Les plus beaux mythes des Amériques, La Martinière, 2004.

L'Amérique est un continent où, depuis toujours, se mêlent différentes cultures, toutes plus riches et intrigantes les unes que les autres. Inuits, Indiens, Mayas, Aztèques et Incas, ces noms nous fascinent, mais que savons-nous vraiment de ces peuples et de leurs mythes ? Ces légendes peu connues évoquent pour la plupart l'origine du monde et sa création par les dieux. Ce sont des histoires à la fois instructives et amusantes qui nous font découvrir les coutumes et croyances des tribus amérindiennes. On apprendra ainsi comment et pourquoi le père de Sedna a dû sacrifier sa fille à l'Océan, d'où vient le calumet que fument les Indiens du Nord, comment les dieux ont inventé et détruit quatre mondes avant de créer le bon, ou encore comment ils ont créé l'homme à partir d'un épi de maïs... Ces quatorze mythes, à découvrir par les parents et à lire par les enfants, passionneront tous les lecteurs par leur originalité, leur univers fabuleux et leurs histoires touchantes (couv.). 
 

Mexique : pyramide de Chacchoben.
Le temple pyramidal maya de Chacchoben (700 ap. J.-C), au Mexique.
Source : The World Factbook.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.