.
-

Le temple Sainte Marie, à Paris (rue Saint-Antoine, IVe arrondissement). - Ce temple protestant de la confession de Genève occupe l'emplacement de l'hôtel de Cossé, où mourut le mignon de Henri III, Quélus, après le duel de la rue des Tournelles-
« Ce fut dans une chambre, dit Saint-Foix, qu'on peut dire avoir été sanctifiée depuis, servant à présent de chœur aux Filles de la Visitation-Sainte-Marie. » 
En effet, c'est dans cet hôtel, situé en face de celui de Sully, que ces religieuses, instituées par saint François de Sales, furent établies en 1629 par madame de Chantal, la sainte aïeule de madame de Sévigné. L'église, remarquable par son dôme et ses belles peintures, fut construite en 1634 par François Mansart. On y trouvait le tombeau du fameux ministre Fouquet, mort à Pignerol en 1680. La maison des Filles de la Visitation Sainte-Marie a été supprimée en 1790; sur l'emplacement du couvent on a ouvert une rue; l'église a été affectée en 1800 au culte protestant. (Th. Lavallée).
-
Temple Sainte-Marie, à Paris (4e arrondissement).

 
Temple Sainte-Marie, à Paris (4e arrondissement).
Temple_Sainte_Marie, à Paris (4e arrondissement).
-
Temple Sainte-Marie : rosace et tympan.
Le Temple Sainte-Marie, à Paris. (© Photos : Serge. Jodra, 2009).
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.