.
-

Lombers (Lumbarium). - Commune du département du Tarn, sur le chemin de fer d'Albi à Castres; 860 habitants. Autrefois fief tenu des vicomtes d'Albi par la famille de Boissezon. Au XIIe siècle, l'hérésie albigeoise y fait de grands progrès; en 1165, un concile s'y tient pour excommunier les sectaires, mais les chevaliers du pays ne cessent de les protéger, et en 1204 la place était le refuge des principaux ministres de la nouvelle croyance. Terrifiés par l'exemple de Béziers, ils se soumettent à Simon de Montfort en 1209; dès l'année suivante, ils font défection et quittent la place à l'approche du conquérant. En 1224, Lombers est assiégé et réoccupé par le jeune Trencavel, fils du dernier vicomte d'Albi. La terre de Lombers avait été donnée par Simon à Lambert de Thury. La veuve de ce Lambert, Briande de Monteil-Adhémar, épouse en secondes noces Gui de Montfort, fils de Simon, et de ce mariage naît un autre Gui, qui devient seigneur de Lombers. Ce Gui meurt en Palestine durant la croisade de saint Louis; Lombers revient alors à son oncle maternel Lambert de Monteil, qui le transmet à ses descendants. 

Philippe le Hardi passe et séjourne à Lombers en 1272. Au début du XIVe siècle, Éléonore de Comminges, dame de Castres, réclame la seigneurie comme représentant la maison de Montfort. Le procès dure près de cent ans; cependant Lombers a entre autres seigneurs gui de Comminges, qui s'intitule seigneur de la Terre-Basse d'Albi en 1314, la baronnie est mise sous la main du roi. En 1332, par arrêt du parlement, Eléonore obtient les cinq sixièmes de la seigneurie, et le reste est donné aux agnats de cette dame; Lombers et le Lomberois deviennent donc en grande partie la propriété des seigneurs, puis comtes de Castres et sont réunis au domaine royal au XVIe siècle. Aliéné ensuite aux Castelnau-Clermont, puis au vicomte de Panat, Lombers est racheté par le diocèse d'Albi en 1615. Place très forte, Lombers est pendant les Guerres de religion plusieurs fois occupé par les religionnaires et les catholiques; repris définitivement par le duc de Vendôme en 1622, il est démantelé en 1632, par ordre du roi. Autrefois chef-lieu de châtellenie et paroisse du diocèse d'Albi..

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.