.
-

Colonne Trajane, à Rome. - C'est le type le plus parfait des colonnes triomphales ou historiques romaines; elle est d'ailleurs admirablement conservée. Erigée (ainsi que l'indique l'inscription du socle) en l'an 864 de Rome ou 112 de notre ère, sur le forum de Trajan, en souvenir de l'expédition de cet empereur contre les Daces, elle se compose de 23 tambours en marbre blanc formant une hauteur totale de 100 pieds romains on environ 29 m (Eutrope, I, VIII); elle a 12 pieds ou 2,50 m de diamètre. Le socle carré, à part l'inscription, est orné de trophées guerriers de toutes sortes. 
-
Bas-relief de la Colonne trajane.
Bas-relief de la Colonne Trajane.
Guerre chez les Daces : des têtes coupées
sont apportées à Trajan.

Sur le fût même se déroulent, en une spirale très douce de 200 mètres, de très beaux bas-reliefs retraçant les épisodes de la guerre en Dacie. Le chapiteau d'ordre dorique est surmonté d'un piédestal cylindrique qui supportait autrefois la statue en bronze doré de l'empereur Trajan; le pape Sixte V la fit remplacer en 1587 par celle de saint Pierre. Cette colonne est creuse et renferme un escalier à vis de cent quatre-vingt-cinq marches, éclairé par de nombreuses petites fenêtres carrées, qui conduit jusqu'à la plate-forme du chapiteau. 

-

Rome : colonne trajane.
La colonne trajane, par Agostino Tofanelli (1833).

Une tradition rapporte que l'empereur Hadrien aurait fait déposer sous
cette colonne, dans une urne d'or, les cendres de son prédécesseur. Ce monument serait l'oeuvre de l'architecte Apollodore de Damas. Il est remarquable par la beauté des proportions et l'accord harmonieux de ses différentes parties constitutives. Ses bas-reliefs ont fourni des documents précieux pour l'étude du costume et de l'armement des légionnaires romains. (F. Trawinski).
-

Bas-relief de la Colonne trajane.
Bas-relief de la Colonne Trajane.
Barbares attaquant une ville défendue
par des soldats romains..
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.