.
-

Capoue

Capoue, Vulturnum, puis Capua. - Ville de Campanie (Italie), sur le Volturno, à 28 km au Nord de Naples. Citadelle, cathédrale, belle église dell'Annunziat; beau pont. A 4 km au Sud-Est de cette ville, sont les ruines de l'ancienne Capoue, avec son fameux amphithéâtre, dont l'emplacement est occupé aujourd'hui par le bourg de Sainte-Marie de Capoue.

Amphithéâtre de Capoue.
Ce monument romain, qui, par ses proportions et la richesse de son architecture, égalait le Colisée de Rome, n'est parvenu que mutilé jusqu'à nous. Il était construit en pierres, par assises régulières, posées sans ciment; son grand axe mesure 176 m, et le petit, 144 m; les constructions, de l'extérieur jusqu'au podium, avaient 33 m d'épaisseur. 

L'élévation générale de l'amphithéâtre était composée de trois galeries superposées, formées chacune par 80 arcades, sur les pieds-droits desquelles étaient des colonnes engagées. Le rang inférieur est d'ordre dorique; une tête de divinité était sculptée en relief à la clef de chaque arcade. Le 2e ordre était toscan; le 3e, qui n'existe plus aujourd'hui, est inconnu. Les constructions souterraines sont parfaitement conservées. 

L'amphithéâtre de Capoue pouvait contenir 69,000 spectateurs; les Sarrasins le convertirent en citadelle au IXe siècle, et ce fut alors qu'on le ruina.

Histoire.
L'ancienne Capoue, une des principales villes de la Campanie, fut primitivement occupée par les Etrusques, qui la nommèrent Vulturnum à cause de sa position sur le Volturno. Vers 424 av. J.-C., des Samnites s'en emparèrent et lui donnèrent le nom de Capua. 

En 343, d'autres Samnites ayant voulu la conquérir, les habitants implorèrent le secours des Romains et ils finirent par se donner à eux.

Pyrrhus fit vainement le siège de Capoue; en 215 Hannibal la prit après la bataille de Cannes; et il y passa l'hiver : on a prétendu que les délices de cette ville énervèrent son armée et causèrent sa ruine. 

Les Romains reprirent Capoue en 211 et y exercèrent de sanglantes vengeances. C'est à Capoue que prit naissance la révolte de Spartacus

Cette ville fut dévastée au Ve siècle par Genséric, puis par les Lombards. Assiégée en 1860 par Garibaldi, elle ne tarda pas à capituler.  (R).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.