.
-

L'ordre toscan

L'ordre toscan est le plus simple et le plus robuste des ordres d'architecture; aussi lui fait-on supporter les autres, quand une façade comporte dans son ordonnance plusieurs ordres. C'est, en définitif, un ordre dorique, plus simple et particulièrement employé par les architectes de l'Etrurie, qui construisirent dans ce style les premiers édifices de Rome.
-
Ordre toscan.
Ordre toscan.

Entre-colonnement toscan.
"Parmi les antiquités de Rome, dit Vignole, je n'ai trouvé aucun ornement toscan sur lequel je puisse me faire une règle comme je l'ai pratiqué à l'égard des ordres dorique, ionique, corinthien et composite; j'ai donc recouru à l'autorité de Vitruve, et je me suis servi de la règle qu'il donne dans le chapitre VII du livre IV, où il est dit que la hauteur de la colonne toscane doit être de sept fois son diamètre, c'est-à-dire de quatorze modules, y compris la base et le chapiteau. A l'égard des autres parties de cet ordre, qui sont l'architrave, la frise et la corniche, j'ai cru devoir y observer la même règle que j'ai trouvée pour les autres ordres, laquelle est de donner à leur ensemble, qu'on nomme entablement, le quart de la hauteur de la colonne, c'est-à-dire trois modules et demi."

Portique toscan sans piédestal.
Quand on voudra se servir de l'ordre toscan sans piédestal, on divisera toute sa hauteur en dix-sept parties et demie chacune d'elles s'appellera module et sera divisée en douze parties égales, qui serviront à former l'ensemble de l'ordre ainsi que chacun de ses membres en particulier. 

Portique toscan avec piédestal.
Quand on voudra établir le même ordre avec son piédestal, il faudra diviser toute sa hauteur en vingt-deux parties plus un sixième, attendu que la hauteur du piédestal doit être le tiers de celle de la colonne avec sa base et son chapiteau; ainsi, comme cette hauteur est de quatorze modules, le tiers en sera de quatre modules deux tiers, qui, ajoutés à dix-sept modules et demi, que comporte cet ordre sans piédestal, donnent les vingt-deux modules un sixième.

Entablement et chapiteau toscans. 
La hauteur totale de l'entablement toscan est de trois modules six parties, ainsi décomposée : la corniche, un module quatre parties; la frise, un module deux parties; l'architrave, un module; quant au chapiteau, il mesure un module.

Piédestal et base toscans.
Bien qu'il ne soit pas d'usage de donner communément un piédestal à l'ordre toscan, on donnera sa proportion théorique, afin de se conformer ici à la méthode suivie pour les cinq ordres d'architecture; méthode de laquelle il résulte, comme règle générale, que le piédestal avec ses ornements est le tiers de la hauteur de la colonne avec la base et le chapiteau, de même que toute la hauteur de l'entablement, c'est-à-dire l'architrave, la frise et la corniche, doit en être le quart. Cela bien entendu, il est facile d'établir celui des cinq ordres que l'on voudra dans une hauteur donnée quelconque, en divisant cette hauteur en dix-neuf parties égales; quatre de ces parties seront pour le piédestal, trois pour l'entablement et douze pour la colonne; cette dernière hauteur étant à son tour divisée en quatorze, seize, dix-huit ou vingt parties, suivant que l'on aura à dessiner les ordres toscan, dorique, ionique ou corinthien, on aura le module qu'on divisera comme il convient de le faire pour pouvoir ensuite établir l'ordre dans ses plus petits détails. (Bosc).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.