.
-

Genséric ou Geiserich,  roi des Vandales (427 - janv. 477). Il était le deuxième fils du roi Godégisile ou Godegisèle (mort en 406), et succéda à Gundéric, son frère. II passa d'Espagne en Afrique, en l'an 429, à la sollicitation du gouverneur romain de ce pays, le comte Boniface, qui s'était révolté contre l'empereur Valentinien, et s'empara promptement de la Maurétanie. Boniface, rappelé au devoir par Saint Augustin, voulut plus tard repousser l'ennemi qu'il avait appelé; mais il fut vaincu par le roi barbare. Genséric s'empara de Carthage en 439, y établit le siège de son royaume, et força l'empereur à lui accorder la paix et à le reconnaître maître de l'Afrique. Quelque temps après, Valentinien ayant été tué par Pétrone Maxime, Eudoxie, sa veuve, appela Genséric en Italie pour venger sa mort. Genséric accourut aussitôt, prit Rome (455), la pilla pendant 14 jours, en emporta des trésors immenses, dévasta le Péloponnèse, l'Épire, la Dalmatie, l'Istrie, prit Nicopolis, et emmena Eudoxie elle-même en captivité. Il était petit et boiteux, mais très intelligent, astucieux et énergique, le plus fin politique des Barbares de son temps; Les auteurs latins lui ont fait la réputation d'un conquérant farouche, qui ne respirait que le meurtre et le carnage. Il laissa ses vastes États à Hunéric, son fils.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.