.
-

Wilson

Wilson, Alexander (1714 -1786) - Né à Saint-Andrews (Écosse), fut professeur d'astronomie à l'Université de Glasgow (1760). 
Hypothèses de Wilson sur la constitution du Soleil - Wilson commença en décembre 1769 l'étude des changements de forme de quelques taches du Soleil, pendant les 14 jours qu'elles mettaient à passer d'un bord au bord opposé. De ses observations, il conclut en 1774 que les taches du Soleil sont de vastes cavités dans cet astre. Pour expliquer les espèces de puits coniques à fond noir qui sont creusés dans le Soleil, et dont la profondeur lui semble être le tiers du rayon terrestre, il demande, sous forme d'une interrogation, si l'on ne doit pas considérer le Soleil comme étant formé de deux espèces de matières, savoir : d'un corps opaque et d'une couche de matière incandescente qui entoure ce corps, les taches étant les trous que forment dans cette couche les éruptions d'un gaz engendré dans le corps opaque; il comparait cette couche lumineuse à un nuage fortement éclairé (Lebon, 1899).
Wilson (Alexander), ornithologiste né à Paisley (Ecosse) le 6 juillet 1766, mort à Philadelphie (Etats-Unis), le 23 août 1813. Il s'exerça d'abord dans la poésie, surtout dans la satire, ce qui lui valut diverses mésaventures. Il fut aussi successivement graveur en taille-douce, tisserand, colporteur, maître d'école, directeur de pensionnat. En 1806, il se fixa à Philadelphie et s'occupa de la publication d'un grand ouvrage sur l'ornithologie américaine; le premier volume de cet ouvrage parut à Philadelphie en 1808. Ord rédigea plus tard les tomes VIII et IX (1845), et le prince Ch. Bonaparte fit paraître 4 vol, de supplément en 1825-33. Cet ouvrage a en un grand nombre d'éditions.
Wilson (John), littérateur connu aussi sous son pseudonyme de Christopher North, né à Paisley le 18 mai 1785, mort à Édimbourg le 3 avril 1854. Fils d'un riche manufacturier, il fit à Oxford de très brillantes études, tout en s'y montrant supérieur dans tous les sports. Il était destiné au barreau et se fit même inscrira à Édimbourg en 1815; mais il avait un dégoût profond pour la chicane et il ne put jamais se résoudre à compulser un dossier. La littérature l'attirait invinciblement. Il avait débuté par des poésies quand il devint un des principaux collaborateurs du Blackwood Magazine qui venait d'être fondé en 1817. Il établit avec Lockhart et Hogg la fortune de ce fameux recueil, auquel il donna le meilleur de son oeuvre. Wilson fut élu en 1820 à la chaire de morale de l'Université d'Édimbourg, contre le célèbre philosophe William Hamilton.

La philosophie n'était guère son fait; mais il se montra excellent professeur, moins par la valeur propre de son enseignement que par l'influence profonde qu'il sut exercer sur l'esprit de ses élèves. Les œuvres de Wilson, qui forment 12 vol. (1855-58), se composent : de ses Noctes Ambrosianae, dialogues platoniciens sur les questions du jour, où il prodigua, dans un désordre voulu, des merveilles d'esprit et d'éloquence, les pensées les plus hautes et les plus originales, les situations les plus dramatiques; on il créa des types inoubliables : Ettrick Shepherd, Christopher North, Tickler, O'Doherty; de ses Essays, critical and imaginative; des Recreations of Christopher North; de poésies, de romans comme Lights and Shadows of Scottish Life (1822), The trials of Margaret Lyndsay (1825), The foresters (1823), etc. (R. S.).

Wilson (Olin Chaddock), astronome né en 1909, mort en 1994. Il a toujours travaillé à l'observatoire du mont Wilson (États-Unis), et s'y est occupé de spectroscopie, et plus particulièrement de l'étude de la chromosphère et de l'activité des étoiles.
Wilson (Robert), physicien et radioastronome né en 1936 à Houston. Il était le collaborateur d’Arno Penzias, aux laboratoires Bell, lorsqu’ils découvrirent, en 1964, le rayonnement du fond diffus cosmologique, d’abord dans la constellation de Cassiopéecas.htm. Ce qui vaudra aux deux chercheurs le prix Nobel en 1978. Wilson s’est également intéressé l’émission de rayonnement par le monoxyde de carbone dans les nuages froids de la Voie lactéecas.htm.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2005. - Reproduction interdite.