.
-

Turenne

Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne était le second fils de H. de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne et duc de Bouillon, et d'Elisabeth de Nassau. Il naquit à Sedan en 1611 et apprit l'art de la guerre sous ses oncles Maurice et Henri de Nassau. Présenté à la cour de France en 1630, il fut fait colonel d'un régiment d'infanterie, à la tête duquel il commença à se faire connaître en Lorraine, et devint maréchal de camp en 1634.
-
Turenne.
Henri de Turenne.

II servit ensuite en Italie, et fut fait lieutenant général en 1639. Créé maréchal en 1643, il eut le commandement de l'armée du Rhin qu'il réorganisa à ses frais, se signala à Fribourg en 1644, fut défait par Mercy à Mariendal en 1645, et répara cet échec en aidant le duc d'Enghien à gagner la même année la bataille de Noerdlingen. Il termina cette campagne par la prise de Trèves et le rétablissement de l'électeur dans ses Etats. Il fit en 1646 sa jonction avec les Suédois, mais fut arrêté dans ses succès par le traité de neutralité conclu avec le duc de Bavière.

Turenne s'engagea dans le parti de la Fronde, à l'exemple de son frère aîné, le duc de Bouillon, et pour plaire à la duchesse de Longueville. Il fut défait à Rethel par le maréchal du Plessis-Praslin en 1650. Rappelé à son devoir par une lettre du roi, en 1651, il marcha contre Condé, et le poursuivit jusque dans le faubourg Saint-Antoine à Paris, où il lui livra un combat en 1652. Envoyé ensuite contre les Espagnols, il les battit à Arras en 1654, aux Dunes en 1658, et amena par une suite de victoires le traité des Pyrénées en 1659. 

Nommé maréchal général en 1660, Turenne commanda ensuite l'armée qui envahit la Flandre en 1667, et l'une de celles qui firent la conquête de la Hollande en 1672. Il fit encore une belle campagne en 1675 contre l'électeur de Brandebourg. Il exécuta en 1674 l'ordre qu'il avait reçu de ravager le Palatinat. En 1675 il força les ennemis à repasser le Rhin, et revint à la cour, d'où il repartit pour faire face à Montecuculli. Après les plus habiles manœuvrer, il allait en venir aux mains avec cet ennemi digne de lui, lorsqu'il lfut tné d'un boulet de canon près de Sasbach, dans le grand-duché de Bade en juillet 1675. Il  fut enterré à Saint-Denis

Ce grand capitaine était le premier tacticien de l'Europe. Il avait abjuré en 1668 le protestantisme, religion de ses parents. Sa conversion fut l'oeuvre de Bossuet, qui composa pour lui le livre de l'Exposition de la doctrine de l'Eglise catholique, et de son sens de l'opportunité.



En bibliothèque. La Vie de Turenne a été écrite par Ramsay, 2 vol. in-4°,1755, et par Raguenet, 1 vol. in-12. Les Mémoires de ses campagnes se trouvent dans l'ouvrage de Ramsay, et ses Mémoires diplomatiques ont été publiées par Grimoard, 2 vol. in-fol., 1782.
 
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.