.
-

Hugues, comte d'Arles, usurpa, sans toutefois prendre le titre de roi, le royaume de Provence à la mort du roi Louis l'Aveugle, en 924, au détriment de Charles-Constantin, fils de ce prince. Il se fit élire roi de Lombardie en 926. Dans l'espoir d'obtenir la couronne impériale, il épousa en 932 la fameuse Marozie, alors toute puissante à Rome. Mais il fut chassé de cette ville par Albéric, fils de Marozie, qu'il avait insulté, et tenta vainement d'y rentrer. Il céda en 930 le royaume de Provence ou de la Bourgogne Cisjurane à Rodolphe II, roi de la Bourgogne Transjurane, à condition qu'il le laisserait jouir du trône d'Italie, que ce prince avait occupé, et où les Lombards voulaient le replacer. Il fit crever les yeux à Lambert, son frère utérin, duc de Toscane, pour donner cet Etat à son fière consanguin Boson, à qui il l'enleva ensuite. Il acheta la paix des Hongrois en 944. Forcé par Bérenger, marquis d'Ivrée, d'abandonner l'Italie, il abdiqua en faveur de son fils Lothaire en 945, et mourut en Provence en 947. C'était, dit Muratori, un petit Tibère.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.