.
-

Du Ryer (André). - Orientaliste, né a Marcigny en Bourgogne vers 1580 fut agent diplomatique à Constantinople et consul de France à Alexandrie en Égypte. Il publia en 1630 une grammaire Turque, en latin; traduisit en français Gulistan ou l'Empire des Roses, de Saadi, 1634, le Coran, 1647, et laissa en manuscrit un Dictionnaire turc-latin.
Duryer (Pierre). - Fécond écrivain, né à Paris en 1605, mort vers 1658, fut secrétaire de César, duc de Vendôme, puis historiographe de France, et fut reçu en 1646 à l'Académie française. Il passa la plus grande partie de sa vie dans la misère, et travailla pour les libraires à bas prix. On a de lui un grand nombre de tragédies, dont la moins mauvaise est Scévole, 1647, et des traductions d'Hérodote, Tite-Live, Polybe, Ovide, Cicéron, Sénèque, Quinte-Curce, Strada, de Thou, etc., dont la plupart ne sont que des réimpressions; la plus estimée est celle de Cicéron, qui est originale et presque complète.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.