.
-

Canaye (Philippe), sieur de Fresne, né à Paris en 1551, mort en 1610 fut conseiller d'État sous Henri III, puis ambassadeur en Angleterre, en Allemagne et à Venise sous Henri IV. Il avait été élevé dans le Calvinisme et s'était converti au Catholicisme. Il a laissé une relation de ses ambassades et des Mémoires, 3 vol. in-fol., 1635; on lui doit aussi une traduction francaise ou plutôt une analyse de l'Organon d'Aristote, in-fol., 1589. 
Canaye (Jean), jésuite, 15941670, a célébré la prise de La Rochelle dans un livre : Ludovici XIII triumphus de Rupella capta, 1628 in-fol. On a sous le titre de Conversation du maréchal d'Hocquincourt et du P. Canaye, un écrit satirique attribué à Charleval, où la subtilité des jésuites est ridiculisée.
Canaye (Étienne ), 1694-1782, membre de l'Académie des inscriptions, ami de Fontenelle et de d'Alembert, a donné de bons Mémoires sur Thalès, Anaximandre etc.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.