.
-

Guy de la Brosse

Guy de Ia Brosse est un médecin et botaniste, le créateur du Jardin royal de Paris, né à Rouen, mort à Paris le 31 août 1641. On ne sait où ce savant fit ses études ni dans quelle université il prit ses grades; ce qu'il y a de certain, c'est qu'il fut de bonne heure médecin par quartier du roi Louis XIII. A cette époque l'École de médecine de la rue de la Bûcherie ne possédait qu'un jardinet des herbes, créé en 1597, et soigné par ce même Jean Robin qui possédait à la pointe de l'île Notre-Dame un enclos de trois cents toises, légèrement doté par Henri IV, et dans lequel il cultivait les fleurs les plus belles et les plus rares pour servir de modèles aux dessinateurs et aux ouvrages de broderie alors fort à la mode.

Guy de la Brosse, sans être très versé en botanique, était passionné pour les plantes et passait bien des heures au milieu des plates-bandes du jardin de Robin. Or, en 1598, Montpellier s'était vu doter d'un magnifique jardin botanique; l'École de médecine de Paris avait été obligée de défricher son jardinet dès 1617 pour faire place à un théâtre anatomique. Le moment parut favorable à Guy de la Brosse, ennemi juré de l'École, de créer un jardin botanique à Paris et d'enlever à celle-ci toute une branche imrportante d'instruction. Malgré les efforts désespérés faits par l'École, un premier acte relatif à la formation d'un Jardin royal des plantes médicinales en l'un des faubourgs de Paris fut signé par Louis XIII en janvier 1626; la surintendance de ce jardin était confiée à Héroard, premier médecin du roi; celui-ci à son tour nomma Guy de la Brosse intendant du jardin projeté le 7 août de la même année. Héroard mourut avant que rien n'eût été fait; ce n'est qu'en 1635 que Guy de la Brosse obtint définitivement la création du Jardin royal, par lettres patentes, sur un immense clos appelé les Coypeaux ; le surintendant du jardin fut Bouvard, successeur de Héroard, l'intendant, Guy de la Brosse; des médecins de la Faculté furent attachés au jardin comme démonstrateurs. Guy de la Brosse n'eut de repos qu'il n'eut mené à bonne fin la construction, la plantation, l'aménagement du jardin, et dès 1636 publia un catalogue des plantes qui y croissaient et dont il y avait déjà plus de 2 000 espèces.

Guy Patin a versé des torrents d'injures sur le corps à peine refroidi du médecin du roi; la Faculté de médecine laissa également cours à toute sa haine en le traitant dans ses Registres-Commentaires de Empiricus et omnium bonarum litterarum ignarus. La mémoire de Guy de la Brosse a été lavée de ces outrages : son corps a été inhumé dans une chapelle qui occupait autrefois une partie des salles du Muséum. Son nom a été donné à une rue dans le voisinage du Jardin des Plantes. (Dr. L. Hn.).



En bibliothèque - Les ouvrages principaux de Guy de la Brosse sont : Traité de la peste (Paris, 1623, in-8); Dessin du Jardin royal pour la culture des plantes médicinales à Paris, etc. (Paris, 1628, in-S); Advis pour le Jardin royal des pl. méd. que le roy Louis XllI veut establir à Paris, etc. (Paris, 1631, in-4), et divers autres plaidoyers en faveur du jardin; Description du Jardin royal des plantes médicinales, etc. (avec le catalogue des plantes) (Paris, 1636, 1641, 1665, in-4); De la nature, vertu et utilité des plantes, et destin du Jardin royal de médecine (Paris, 1626, in-8 ; 1640, in-fol., avec 50 pl. en cuiv.); Eclairciss. contre le livre de Beaugrand, intitulé Géostatique (Paris, 1637, in-4); Ouvert. du Jardin roy. des plantes méd. de Paris (Paris, 1640, in-fol.); Recueil des plantes du Jardin du Roy, gr. ;in-fol., collection d'une cinquantaine de planches, seules sauvées sur environ 400 qui étaient déjà gravées, et que les héritiers de de La Brosse avaient livrées à un chaudronnier; Vaillant et Ant. de Jussieu firent tirer une soixantaine d'exemplaires de ces planches, qu'ils distribuèrent à leurs amis.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite..