.
-

Le bassin d'Arcachon

Le bassin d'Arcachon est une grande baie de 15,500 hectares de superficie et de 80 à 85 km de circonférence, en forme de triangle dont l'entrée forme le sommet et dont la base est au Nord-Ouest d'Arès à l'embouchure de la Leyre, Situé à peu près à égale distance des deux embouchures de l'Adour et de la Gironde, le bassin d'Arcachon est la seule des lagunes landaises qui ait, grâce aux eaux de la Leyre et de ses affluents, conservé une communication avec l'Océan Atlantique, entre le cap Ferret et la pointe d'Arcachon. 
La pointe d'Arcachon est le promontoire arrondi qui s'avance dans le golfe de Gascogne, au Sud de l'entrée du bassin d'Arcachon, en face du cap Ferret. La pointe Sud termine la haute dune de Pilat et celle de la Grave, incessamment rongées à la base par les hautes mers et les courants du bassin et auxquelles on a dû faire des travaux de défense considérables. La dune de la Grave, cotée 73 m anciennement, a une altitude de 87 m et est devenue le point culminant de toute la côte de Gascogne. Près de la pointe d'Arcachon se trouve un sémaphore abrité par les dunes.
La largeur de l'entrée est de 2960 m, mais elle est fermée en partie par l'île de Matoc, et, sur la barre, la passe n'a que 520 m de largeur; cependant le seuil de l'entrée est assez profond même pour les grands navires, car il a 7 à 8 m à basse mer, La péninsule de sable, formée de dunes de 40 à 50 m de hauteur, lui sépare le bassin de l'Océan et qui se termine par le cap Ferret, change souvent de forme; la pointe s'est déplacée de 5 km en cinquante-huit années, de 1768 à 1826, avec une vitesse moyenne de 86 m par an. Mais la passe ayant brusquement changé de direction et s'étant portée au Nord, le courant de la marée se mit à ronger la péninsule et la fit reculer au Nord-Ouest. En 1851, l'extrémité du cap avait reculé de 1800 m, mais depuis elle a de nouveau empiété sur la mer dans la direction du Sud; depuis 1860 elle s'est allongée de plus de 1 km tandis que l'entrée du bassin s'élargissait du côté de l'Océan. 

Les rades d'Arcachon ou d'Eyrac et du cap Ferret offrent aux navires un abri sûr, de 8 à 20 m de profondeur et d'environ 700 hectares de superficie. La baie pourrait donc être utilisée comme port de refuge, car la côte, de la Gironde à Bayonne, sur une étendue de 230 km, est complètement dépourvue d'abri : malheureusement la barre de l'entrée est rendue très dangereuse, surtout par les grands vents d'ouest, à cause des courants qui changent souvent de direction et déplacent les bancs sous-marins. D'après Pairier, chaque marée introduirait dans le bassin 336 millions de mètres cubes, à raison de 15,500 mètres cubes d'eau par seconde, et élèverait le niveau de 50 m. Le port d'Arcachon n'est utilisé que pour la pêche et la plaisance. 

Bordé de marais salants sur la côte Nord-Est, du côté d'Audenge, le bassin d'Arcachon s'assèche en partie, lors des basses marées d'équinoxe; Il ne reste plus d'eau que dans une dizaine de chenaux qui se réunissent autour des bancs ou crassats en deux canaux, l'un parallèle au rivage. Nord-Ouest, l'autre à celui du Sud, séparé par l'île des Oiseaux, vaste de 225 hectares. 

Le bassin d'Arcachon reçoit la Leyre, le principal fleuve côtier des Landes; il communique avec les étangs de Cazau et de Sanguinet, de Parentis, etc., par le canal d'Arcachon, et avec l'étang de la Canau par le canal de Lège. (Léon Cadier).
-

Carte du Bassin d'Arcachon.
Carte du bassin d'Arcachon.
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.